•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trump limoge un inspecteur du Département d'État qui enquêtait sur Pompeo

Steve Linick marche dans la rue, face à plusieurs photographes.

Steve Linick a été licencié après avoir ouvert une enquête sur le secrétaire d'État Mike Pompeo. Le Département d'État a confirmé son congédiement, sans en donner la raison.

Photo : Reuters / JONATHAN ERNST

Radio-Canada

Le président américain, Donald Trump, a licencié un enquêteur du gouvernement qui avait ouvert une enquête sur le secrétaire d'État Mike Pompeo, a déclaré un élu démocrate, estimant qu'il s'agissait d'un acte de représailles possiblement illégal.

Le Département d'État a confirmé le licenciement de l'inspecteur général Steve Linick dans la nuit de vendredi à samedi, sans donner de raison.

Dans une lettre à la présidente démocrate de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, le chef de la Maison-Blanche explique que M. Linick n'a plus sa confiance, sans en préciser les raisons.

Pour sa part, l'élu démocrate Eliot Engel, qui dirige la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, a déclaré avoir appris que M. Linick avait ouvert une enquête sur Pompeo.

Le fait que M. Linick ait été licencié au milieu d'une telle enquête suggère fortement qu'il s'agit d'un acte de représailles illégal, a ajouté M. Engel.

Un assistant démocrate au Congrès, s'exprimant sous couvert d'anonymat, a déclaré que M. Linick enquêtait sur des plaintes selon lesquelles M. Pompeo aurait abusé d'une personne nommée par le pouvoir politique pour accomplir des tâches personnelles pour lui et son épouse.

Le secrétaire d'État Mike Pompeo.

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo.

Photo : Associated Press / Jeff Chiu

M. Pompeo voyage fréquemment dans le monde entier dans l'avion du gouvernement en compagnie de son épouse, Susan Pompeo, ce qui fait grincer des dents, car elle n'a aucun rôle officiel.

La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a déclaré que M. Linick avait été puni pour avoir honorablement rempli son devoir de protection de la Constitution et de notre sécurité nationale. Elle a condamné un dangereux mécanisme de représailles de la part de Donald Trump, qui a déjà limogé ces dernières semaines plusieurs autres inspecteurs généraux.

Début mai, le président américain a ainsi relevé de ses fonctions Christi Grimm, qui dirigeait le bureau de l'inspection générale du département de la Santé, en l'accusant d'avoir constitué un faux dossier sur les pénuries des établissements hospitaliers en première ligne face à l'épidémie de coronavirus.

Donald Trump a également limogé Glenn Fine, qui supervisait la réponse financière du gouvernement fédéral à la crise sanitaire, et Michael Atkinson, inspecteur général des services américains du renseignement, qui fut impliqué dans le lancement l'an dernier de l'enquête préalable à la procédure de destitution engagée contre le président américain.

Procureur de longue date, Steve Linick a été nommé en 2013 par Barack Obama pour superviser les 70 milliards de dollars de la diplomatie américaine.

Un porte-parole du Département d'État a déclaré que le nouvel inspecteur général serait Stephen Akard, un ancien assistant du vice-président Mike Pence.

Depuis l'année dernière, M. Akard est à la tête du Bureau des missions étrangères du Département d'État, qui s'occupe des relations avec les diplomates aux États-Unis.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !