•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Île-du-Prince-Édouard devance la réouverture des restaurants au 1er juin

Victoria Row est réservé aux piétons du 1er mai au 31 octobre.

Victoria Row à Charlottetown (archives).

Photo : julien lecacheur

François Pierre Dufault

Les autorités de la santé publique de l'Île-du-Prince-Édouard sont prêtes à donner un autre coup d'accélérateur à leur plan de déconfinement. Elles recommandent de devancer de deux semaines, du 12 juin au 1er juin, la réouverture prévue des restaurants et des centres de conditionnement physique, notamment.

La médecin hygiéniste en chef, la Dre Heather Morrison, juge qu'il est sécuritaire d'accélérer la mise en oeuvre de la troisième phase du plan. Elle rappelle qu'il n'y a plus aucun cas actif de la COVID-19 dans la province depuis le 8 mai dernier, et que des contrôles stricts demeurent en place aux frontières.

Aussi, on regarde l'importance [du déconfinement] sur l'économie et l'importance [pour les Insulaires] de bouger et de reprendre leurs activités.

Une citation de :Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard

Les restaurateurs qui souhaiteront rouvrir les portes de leurs salles à manger à compter du 1er juin prochain devront préparer un plan de déconfinement. Ils devront continuer d'obéir aux directives d'éloignement physique à l'intérieur de leurs établissements. Par exemple, les réservations de groupes devront se limiter à six personnes par table.

Notre dossier : La COVID-19 en Atlantique

Les directives d'éloignement physique devront également être respectées à l'intérieur des centres de conditionnement physique.

Des golfeurs au terrain Countryview.

Autorisée depuis le 1er mai, la pratique du golf à l'Île-du-Prince-Édouard se fait sous certaines conditions.

Photo : Radio-Canada

Dans le cadre de la troisième phase de déconfinement, les autorités de la santé de l'Île-du-Prince-Édouard permettront les rassemblements d'un maximum de 15 personnes à l'intérieur, et de 20 personnes à l'extérieur. Elles permettront également la pratique de sports de groupe, de même que la tenue de services religieux.

La quatrième phase dès le 1er juillet?

Vendredi, la Dre Heather Morrison a fait allusion pour la première fois à la date du 1er juillet prochain pour la mise en oeuvre de la quatrième phase du plan insulaire de déconfinement. C'est dans le cadre de cette dernière phase que la province prévoit lever progressivement les restrictions sur les déplacements interprovinciaux, notamment.

C'est la deuxième fois que l'Île-du-Prince-Édouard devance le déploiement de son plan de déconfinement. La province permet déjà les rassemblements de cinq personnes à l'intérieur et de 10 personnes à l'extérieur, ce qui était normalement prévu dans le cadre de la deuxième phase du plan, à compter du 22 mai prochain.

« Une situation enviable »

La province insulaire est toujours, depuis le 1er mai, dans la première phase de son plan de retour à la normale.

À compter de vendredi, les autorités de la santé de l'Île-du-Prince-Édouard permettent aux patients dans la majorité des services de santé des hôpitaux de recevoir jusqu'à deux visiteurs. Les personnes en fin de vie peuvent recevoir jusqu'à six visiteurs différents, par groupe de deux à la fois.

L'Hôpital Queen Elizabeth

Les patients en fin de vie peuvent recevoir jusqu'à six visiteurs (archives).

Photo : CBC/Brian Higgins

À son tour, le premier ministre Dennis King souligne les efforts herculéens des autorités et des travailleurs de la santé après plus de deux mois d'urgence sanitaire. Il rappelle que la province se trouve dans une situation enviable avec seulement 27 cas confirmés de la COVID-19, tous bénins et guéris, depuis le début de la pandémie.

[Nos travailleurs de la santé] travaillent sans relâche depuis neuf longues semaines [...] pour suivre la trace de ce virus invisible dans l'unique but de garder les Insulaires en sécurité et en santé.

Une citation de :Dennis King, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) à l'Île-du-Prince-Édouard annonce, pour sa part, qu'elle a recommencé à patrouiller les côtes et les voies navigables de la province dans le but de détecter la criminalité transfrontalière et d'intercepter les plaisanciers qui ne respectent pas les directives de santé publique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !