•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soirées de bingo toutes garnies avec Johanne

Au lieu de faire des spectacles en direct sur les médias sociaux, des artistes franco-canadiens proposent des soirées de bingo animées tous les dimanches.

Un homme costumé en femme tenant un micro entouré de cartes de bingo.

Depuis quatre semaines, une soirée virtuelle de bingo déjanté a attiré quelques centaines de joueurs et des milliers de spectateurs.

Photo : Radio-Canada

Le dimanche soir, le musicien et réalisateur Benoît Morier revêt son plus bel accoutrement et se transforme en « Johanne » pour animer deux heures de bingo déjanté. Sa conjointe, l’auteure-compositrice-interprète Lisa LeBlanc, et lui ont créé un rendez-vous hebdomadaire qui a rassemblé jusqu’ici quelques centaines de joueurs, des milliers de spectateurs ainsi que des artistes comme Damien Robitaille et Les Hay Babies.

Comme plusieurs artistes, Benoît Morier et Lisa LeBlanc, que le premier accompagne habituellement sur scène, se sont tournés vers les prestations en direct sur les médias sociaux dès la fermeture des spectacles en salles. Après quelques tentatives, ils se sont lassés de ne pas sentir l’énergie du public et de n’avoir d’interactions que par le biais des messages pop-up défilant sur un écran.

On s’est vite rendu compte que ce n’est pas qu’on trouvait ça plate, mais on se disait qu’il y avait peut-être quelque chose d’autre à faire, raconte Benoît Morier. Sa compagne et lui ont donc sondé leur entourage et ont été surpris de l’intérêt que leurs amis auraient pour une soirée de bingo en ligne. Et leur premier essai a eu un succès instantané.

Je trouve ça beau parce que je vois des gens du Nouveau-Brunswick qui commentent avec des gens du Manitoba qu’ils ne connaissent pas dans la vraie vie, mais, tout d’un coup, ils sont devenus ‘’amis’’ dans l’émission de bingo!

Benoît Morier, alias Johanne, animatrice de la soirée de bingo

Les gens nous regardaient d’un peu partout et leurs amis aussi, alors ça a fait un effet boule de neige, s’étonne encore le musicien et réalisateur. Il faut dire que Benoît Mortier a grandi à Winnipeg, voyage souvent avec sa conjointe à Montréal pour le travail et que tous deux habitent Moncton, ce qui leur fait un vaste réseau virtuel. On a du plaisir avec ça, mais en même temps, on essaie de rassembler la communauté, ajoute-t-il.

Une femme avec une perruque et de grandes lunettes teintées brunes tenant un micro.

L’artiste Lisa LeBlanc, déguisée en « Bélinda » pour la soirée « Bingo avec Johanne », où elle n'apparaît à l'écran qu'en photo, justement.

Photo : Avec la gracieuseté de l'équipe du Bingo avec Johanne

Bingo de luxe

Depuis un mois, la soirée Bingo avec Johanne est diffusée sur la page Facebook spécialement créée sous ce nom. De semaine en semaine, l'événement a pris du gallon et l’équipe a pu perfectionner l’image vidéo, la technique sonore. Elle a même ajouté des animations graphiques en direct.

Les participants sont invités à créer leur propre carte de bingo chez eux en respectant les règles du jeu. Benoît Morier s’occupe ensuite d’animer le tirage, en tant que « Johanne ». Dans les coulisses, parce que le public ne la voit à l'écran qu'en photo, Lisa LeBlanc (alias « Bélinda » pour les besoins du jeu) confirme les gagnants et gère l’attribution des prix offerts par des commanditaires, en plus de faire jouer des chansons farfelues composées sur le thème du bingo.

À travers tout ça, des invités spéciaux font des performances.

C’est une joute de bingo parsemée de petites folies et d’entrevues avec des invités.

Benoît Morier, alias Johanne, animatrice de la soirée de bingo

Devant le succès inattendu du Bingo avec Johanne, le duo, auquel se sont ajoutés une gestionnaire de communauté pour les médias sociaux et un réalisateur, a décidé d’en faire un rendez-vous hebdomadaire, le dimanche soir à 20 h, heure de l’Atlantique [NDLR : 19 h à l’Est et 18 h au Manitoba].

De chez lui, le réalisateur Kevin McIntyre gère la diffusion de la soirée et découpe l’émission en direct grâce à l’alimentation de quatre caméras. Tout se passe comme dans vraie émission… mais avec un look de télévision communautaire et c’est voulu, s’amuse Benoît Morier.

Plus de 2000 spectateurs ont regardé la diffusion du Bingo avec Johanne le 10 mai dernier et 200 personnes, en moyenne, participent au jeu.

Mais qui est « Johanne »?

Il y a un peu plus d’un an, Benoît Morier s’amusait à faire de petites animations en direct sur sa page Facebook en réparant son vieux grille-pain. C’était pour le plaisir de faire rire son entourage, mais ses interventions comiques ont été appréciées.

On lui a demandé, quelque temps plus tard, de présenter un numéro semblable lors d’une soirée de spectacles dans un bar de Moncton. L’artiste a alors eu l’idée d’aller s’acheter une robe, une perruque et de pousser son sketch plus loin en devenant une diseuse de bonne aventure kitsch lisant l’avenir dans des tranches de pain grillé.

« Johanne » a fait fureur!

Ce petit numéro de cinq minutes devait être la première et la seule apparition de la « matante ». Sa popularité est toutefois devenue le prétexte parfait pour Kevin McIntyre de réaliser un court-métrage sur la vie de « Johanne ». Le petit film a ensuite été présenté au Festival international du cinéma francophone en Acadie.

Un homme costumé en femme assis, micro à la main, devant des planches de bingo.

« Jamais dans ma vie, je n’aurais pensé animer un bingo, habillé en "matante", tous les dimanches soirs avec du monde qui regarde! », mentionne Benoît Morier.

Photo : Avec la gracieuseté de l'équipe du Bingo avec Johanne

Depuis, les habitants de Moncton la reconnaissent. Benoît Morier est convaincu que sa « Johanne » a quelque chose à voir avec le succès de ses soirées de bingo.

Il est également d’avis que sa présence ajoute la dimension singulière qu’il fallait à l'événement pour pousser le rendez-vous dominical au deuxième degré et permettre aux artistes invités de sortir du cadre.

Ce farfelu qui inspire

Pendant que les quatre parties de la soirée se jouent très sérieusement, les artistes invités au Bingo avec Johanne, eux, le sont un peu moins.

Dès le premier rendez-vous, le public a eu droit aux compositions musicales insolites au sujet du bingo de « Bélinda ». Selon Benoît Morier, il faut croire que le sujet allume une flamme créatrice chez les artistes parce que depuis, l’équipe reçoit régulièrement des chansons sur ce thème.

Il y a des musiciens qui m’ont dit : ‘’Je n’ai pas écrit de chansons depuis deux mois, mais là, j’ai deux ou trois tounes de bingo qui sont sorties, alors je vais t’envoyer ça.

Benoît Morier, alias Johanne, animatrice de la soirée de bingo

Ces pièces inédites tombent à point nommé, parce qu’il ne serait pas possible de faire jouer de la musique commerciale dans une animation en direct sur Facebook, au risque que la diffusion ne soit arrêtée pour préserver les droits d’auteur.

Les créations originales des collaborateurs, tout aussi farfelues soient-elles, contournent ainsi le problème.

Damien Robitaille a notamment participé au Bingo avec Johanne en incarnant « Daniel Boulanger », un français frustré qui se serait prétendument fait voler ses chansons par Daniel Bélanger. Katrine Noël, du groupe Les Hay Babies, a également poussé quelques accords originaux à la guitare.

Un homme costumé en boulanger fumant la pipe qui tient un plateau de baguettes de pain.

Damien Robitaille incarnait le personnage de « Daniel Boulanger » lors de la soirée de bingo du 10 mai.

Photo : Facebook / Bingo avec Johanne

Pour tout le monde, c’est l’occasion de faire ce qu’ils ne peuvent pas faire dans la vie normale, souligne Benoît Morier. Au-delà de ça, c’est comme une émission de télé que tout le monde peut regarder, mais avec une différence, parce que les gens commentent en direct.

Le dimanche 17 mai, une autre soirée de bingo inusitée est prévue. George Belliveau, l’un des membres de la formation Salebarbes, sera de la partie avec des créations sur mesure.

Avec les informations de Jean-François Chevrier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Musique