•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Québec fera don d'un million de masques à Montréal

Le gouvernement Legault accordera également 6 millions de dollars « à l’ensemble des sociétés de transport de la Communauté métropolitaine de Montréal ».

Francois Legault lors de son arrivée au point de presse, le visage couvert d'un masque.

Le premier ministre Francois Legault a tenu deux points de presse à Montréal, cette semaine.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

À la suite de la demande de la mairesse Valérie Plante, le gouvernement du Québec fournira un million de masques à la Ville de Montréal.

Plus tôt cette semaine, le premier ministre François Legault avait mentionné qu'il était prêt à financer l'achat de masques pour aider les autorités montréalaises à lutter contre le nouveau coronavirus.

De plus, après avoir rappelé l'importance de porter un couvre-visage lors des déplacements en transport en commun, M. Legault a annoncé que 6 millions de dollars seront destinés à l’ensemble des sociétés de transport de la Communauté métropolitaine de Montréal.

Le but, c’est de distribuer. Les personnes qui pour toutes sortes de raisons ne sont pas capables de se procurer un masque ou de se faire un masque, on va les rendre disponibles. Cela va prendre quelques jours avant que les masques soient à l’entrée des portes de métro ou d’autobus, a-t-il expliqué.

Il a également demandé aux résidents des quartiers chauds de la métropole, où l'on compte un nombre plus élevé de cas de COVID-19, de porter un masque dès qu'ils sortent de chez eux.

On recommande très fortement à tous les gens qui utilisent le métro, l’autobus, le transport en commun dans la CMM de porter un masque, a-t-il déclaré en répétant qu’il n’exclut pas d’imposer le port du masque, si nécessaire.

Le premier ministre a aussi précisé que tous les employés des CHSLD publics et privés sont maintenant soumis systématiquement à un test de dépistage de la COVID-19, même s'ils ne présentent pas de symptôme.

Le gouvernement Legault « a bon espoir » d’être en mesure d’accorder des vacances aux employés du réseau de la santé, notamment grâce au retour de quarantaine du personnel soignant.

Notre intention, c’est de donner des vacances. Ce ne sera pas comme les étés passés, par exemple. Il ne faut pas s’attendre à cela. Mais on espère, et on pense, qu’on va être en mesure d’en donner un minimum. Les instances syndicales sont au courant du plan qu’on est en train de faire, a affirmé la ministre de la Santé, Danielle McCann.

Danielle McCann en gros plan lève les yeux.

La ministre de la Santé du Québec, Danielle McCann

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

M. Legault a indiqué qu'il a chargé la ministre responsable de la métropole, Chantal Rouleau, de veiller à ce que les services soient rendus de la part des divers ministères dans le Grand Montréal. Je lui ai demandé de coordonner tous les services nécessaires pour aider en particulier les municipalités de la CMM à passer au travers de cette crise, a-t-il dit.

Une rencontre au sommet

François Legault est revenu sur sa rencontre avec les 16 présidents et directeurs généraux des CIUSSS et des centres hospitaliers du Grand Montréal. Il a noté que plusieurs problèmes ont été soulevés, mais que le plus grand défi demeure d'attirer du personnel.

Afin de pallier ce manque d'effectifs, le premier ministre a parlé de meilleurs salaires – les négociations sont entamées avec les syndicats afin que les primes maintenant offertes au personnel de première ligne deviennent permanentes.

Outre la question salariale, M. Legault estime que la société doit valoriser davantage le travail des employés du réseau de la santé. D'ailleurs, il a lancé un appel aux jeunes et aux personnes dans des domaines ralentis par la situation économique, pour les encourager à suivre une formation afin de se joindre au réseau de la santé.

J’incite les jeunes à regarder la possibilité d’aller se former et d’aller travailler dans le réseau de la santé. Dans la vie, c’est important que ce que l’on fait soit valorisant. Il me semble que d’aller s’occuper […] de personnes malades, c’est valorisant, a-t-il dit.

Plusieurs problèmes dans les CHSLD ont aussi été abordés pendant cette réunion, notamment l'absence de patron dans certains établissements, ce que le premier ministre juge inconcevable. C’est important qu’il y ait un patron ou une patronne par établissement. Je ne peux pas imaginer qu’une personne soit responsable de plusieurs établissements, a-t-il dit.

Les PDG ont aussi invoqué les compressions des postes de prévention des infections pour expliquer la situation dans laquelle se trouve la métropole. Il y a des postes qui ont été enlevés dans les dernières années. On se rend compte qu’ils sont importants, même si peut-être on voit que c’est moins utile quand il n’y a pas de pandémie. C’est important que ces postes soient remis en place, a-t-il soutenu.

La vétusté de certains locaux a sans surprise été considérée comme autre problème. On a encore des résidences où il y a deux résidents par chambre. Ce n’est évidemment pas souhaitable, a affirmé le premier ministre, avant de rappeler que les futures maisons des aînés, un projet de la Coalition avenir Québec, compteront des chambres individuelles et plus grandes.

Il a ajouté qu’un « grand travail de rénovation » doit être fait dans les CHSLD. Dans les prochains mois, on va y travailler très fort. Moi, c’est un engagement que je prends. J’en fais une responsabilité personnelle, a-t-il promis.

Les CHSLD privés

François Legault a relaté que des PDG de CIUSSS l'ont avisé des difficultés qu'ils rencontrent pour intervenir dans les CHSLD privés et y instaurer des directives.

Quand c’est géré par le privé, oui, on peut faire des inspections, oui, on peut demander de rendre des comptes, mais c’est moins facile, a-t-il reconnu. Il a ajouté que la tutelle existe, mais qu'elle s'applique uniquement quand les choses se sont dégradées, quand il y a un sérieux problème.

Le premier ministre a répété qu'il n’exclut pas de nationaliser tous les CHSLD privés de la province dans la réforme que son gouvernement prépare.

J’ai entendu plusieurs PDG dire hier soir qu’ils [les CHSLD] sont des milieux de vie, mais ce sont aussi des milieux de soins, aussi importants que les hôpitaux. Nos hôpitaux sont publics. Je pense qu’il faut sérieusement se poser la question : "Est-ce que nos CHSLD devraient tous être publics?", a-t-il dit.

Le bilan de la COVID-19 au Québec s’élève désormais à 3401 morts, soit 50 de plus en 24 heures, et à 41 420 cas confirmés, soit 696 nouveaux cas de plus qu'hier.

C'est la première fois depuis des semaines que le Québec enregistre un nombre de nouveaux cas inférieur à 700, et ce, malgré une hausse du nombre de tests de dépistage effectués.

Pour l'heure, 1822 personnes sont hospitalisées, dont 191 aux soins intensifs.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique