•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Libra ajoute trois membres à son projet de monnaie numérique

Téléphone avec le logo de Libra, entouré de pièces de monnaie or et argent.

Facebook et sa monnaie virtuelle libra, ainsi que des versions physiques des monnaies virtuelles bitcoin, ripple, ethereum et litecoin

Photo : Getty Images / Ulrich Baumgarten

Agence France-Presse

L'association Libra, qui pilote le projet de monnaie numérique initié par Facebook, a annoncé jeudi que trois membres rejoignaient la plateforme, qui a subi plusieurs revers au cours des derniers mois.

Les nouveaux membres sont le fonds souverain singapourien Temasek, qui a réalisé de nombreux investissements liés à la technologie des chaînes de blocs (blockchain), ainsi que les sociétés de capital-risque Paradigm et Slow Ventures, toutes deux basées à San Francisco.

Selon Dante Disparte, vice-président et responsable de la politique et de la communication de l'association Libra, ces ajouts montrent leur engagement à construire un groupe divers d'organisations qui contribueront à la gouvernance, à la feuille de route technologique et au déploiement rapide du système de paiement Libra.

Conçue à l'origine par Facebook comme un nouveau mode de paiement en dehors des circuits bancaires traditionnels, la monnaie virtuelle libra s'est attiré les foudres des autorités financières de plusieurs pays, craignant qu'elle ne serve au blanchiment d'argent ou au financement d'activités criminelles.

Le fait que Facebook puisse potentiellement chercher à battre monnaie, au même titre que des banques centrales, avait également suscité l'indignation de nombreux régulateurs.

Des partenaires de poids du projet, comme PayPal, Visa et Mastercard se sont désistés.

L'organisation Libra, basée à Genève, a soumis à la mi-avril sa candidature auprès du régulateur suisse pour obtenir une licence en tant que système de paiement, en vue d'un lancement de la technologie des chaînes de blocs d'ici à la fin de l'année.

Libra avait alors nettement revu à la baisse ses ambitions.

Dans sa nouvelle mouture, la libra devient une monnaie à devises multiples qui englobera des libras à devise unique, comme la libraEUR, utilisée en zone euro, la libraUSD, pour le dollar américain, etc.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !