•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Doug Ford dans sa cuisine.

Doug Ford a publié une vidéo de lui en train de cuisiner un gâteau au fromage.

Photo : Twitter/Doug Ford

Radio-Canada

Cuisiner est une bonne recette pour dissiper votre stress en cette période de pandémie de COVID-19, selon le premier ministre ontarien, Doug Ford, qui a publié une vidéo de lui sur Twitter en train de faire du gâteau au fromage.

M. Ford se vante dans la vidéo de faire le « meilleur gâteau au fromage qui soit ».

Il ajoute qu'il ouvrirait une pâtisserie s'il n'était pas premier ministre.

Dans la vidéo, en anglais seulement, on le voit dans sa cuisine ajouter et mélanger les ingrédients pour son gâteau au fromage et aux cerises.

Il en a dévoilé la recette complète par la suite vendredi matin.

Jeudi, le premier ministre a rendu publique la liste des commerces, des entreprises, des services de santé et des activités extérieures qui pourront reprendre à compter du 16 ou du 19 mai.

Cette liste n'inclut toutefois pas la réouverture des restaurants, obligeant les Ontariens à continuer à cuisiner à la maison ou à se faire livrer de la nourriture ou commander un plat à emporter.

Au Québec, le directeur de la santé publique, le Dr Horacio Arruda, a suggéré au public de cuisiner des tartelettes portugaises pour passer le temps à la maison.

Doug Ford critiqué

M. Ford a été critiqué récemment pour avoir enfreint les consignes provinciales sur le confinement à la maison.

Il a admis s'être rendu à son chalet à Pâques. Par ailleurs, il a accueilli ses filles chez lui pour un repas de la fête des Mères.

Les partis d'opposition l'ont accusé d'avoir deux poids, deux mesures en matière de respect des directives de distanciation physique de la santé publique.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Société