•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À quoi ressemblera la session d'automne au Cégep de Sherbrooke ?

Vue du Cégep de Sherbrooke.

Le Cégep de Sherbrooke planifie la session d'automne.

Photo : Radio-Canada / Martin Bilodeau

Radio-Canada

Des cours à distance et seulement 30 % des élèves sur le campus, c'est ce à quoi pourrait ressembler la session d'automne au Cégep de Sherbrooke.

La directrice générale, Marie-France Bélanger, souligne que l'établissement souhaite profiter de l'expérience acquise ce printemps pour être mieux outillé à l'automne.

On a un peu de temps, alors on a mis en place plusieurs comités de travail pour tabler sur l'expérience de cet hiver et tabler sur des outils développés partout pour planifier la session, décrit-elle.

Quatorze comités ont été formés avec des membres du personnel. Ces comités se pencheront sur différents thèmes, dont le soutien aux étudiants, l’offre de cours, les stages, la mise en place de mesures sanitaires et l’organisation du travail.

On ne peut pas exclure le fait qu'on pourrait être complètement à distance.

Marie-France Bélanger, directrice générale du Cégep de Sherbrooke

Toutes les options sont sur la table à dessin, dont la possibilité de faire une rotation afin que les élèves puissent à tour de rôle se rendre sur le campus.

La difficile transition du secondaire au collégial

Ce qui inquiète le plus la directrice générale, toutefois, c'est l'accueil des nouveaux étudiants fraîchement diplômés du secondaire.

La question de la transition secondaire-collégial était déjà une préoccupation et elle a été augmentée dans le contexte, sachant que les étudiants terminent leur secondaire dans un contexte assez difficile, explique-t-elle.

La directrice générale espère que les enseignants pourront accueillir ces élèves en personne pour tisser un lien et mieux les accompagner dans cette importante transition.

Déjà, la marche est haute, là, elle est encore plus haute et inquiétante.

Marie-France Bélanger, directrice générale du Cégep de Sherbrooke

Je pense qu'il faut créer un lien affectif et s'assurer que les gens ne sont pas toujours à distance : je pense que c'est un gage de succès pour la motivation à long terme, croit-elle.

Une session qui s'achève

La directrice générale a tenu à souligner tout le travail accompli par les enseignants et l'administration du cégep qui ont dû au pied levé réorganiser au complet la deuxième partie de la session d'hiver. Les gens se sont retroussé les manches, je suis très fière de ce qui a été accompli, indique-t-elle.

Bien que certains élèves aient aussi dû mettre de côté leurs études en raison de ce contexte bien particulier, la directrice générale a aussi témoigné de la fierté à l'égard de tous les élèves qui ont réussi à traverser avec succès cette session qui a été chamboulée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Éducation