•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Préparez vos masques pour vous refaire une beauté

Gros plan sur des ciseaux de coiffure déposés sur un comptoir. À l'arrière-plan, un homme se fait coiffer par un barbier.

Les salons de coiffure attendent les directives de la CNESST pour leur réouverture.

Photo : iStock

Votre coiffeur pourrait bien exiger que vous portiez le masque lorsqu'il vous accueillera à nouveau dans son salon. Dans sa liste de recommandations à l'attention des travailleurs prodiguant des soins personnels d'esthétique publiée cette semaine, l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) leur suggère en effet de demander aux clients de porter un couvre-visage, lorsque possible.

Nous, on va le suggérer aux clients et ceux qui vont arriver sans masque, on va en avoir pour eux et on va leur charger, explique Michèle Carrier, propriétaire du Salon M Coupe Beauté de Québec, qui veut être fin prête lorsque le gouvernement donnera le feu vert à la réouverture des salons de coiffure.

Le groupe de travail de l'INSPQ sur la COVID-19 suggère également aux coiffeurs de faire un triage des clients lorsqu'ils prennent rendez-vous pour s'assurer qu'ils n'aient aucun symptôme.

Et pour éviter l'engorgement dans les salles d'attente, on recommande de demander aux clients de téléphoner à leur arrivée pour qu'un membre du personnel vienne les chercher pour les faire entrer.

3 chaises vides dans un salon de coiffure

Les salons devront s'adapter, puisque l'INSPQ suggère notamment une distance de deux mètres entre chaque chaise. Au Salon M Coupe, on dit avoir dû faire preuve de créativité.

Photo : Gracieuseté Salon M Coupe Beauté

Les coiffeurs devront aussi porter un masque et une lunette de protection ou encore une visière. La distance de deux mètres entre les chaises devra évidemment être respectée.

Enfin, l'INSPQ précise que le coiffeur devra procéder à la désinfection de son matériel : ciseaux, brosses, mais aussi de sa chaise entre chaque client.

En attente des directives de la CNESST

Les salons de coiffure sont toujours en attente des directives de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) et aucun moment n'a été fixé à l'heure actuelle, répond le porte-parole Nicolas Bégin.

Au cabinet du ministre du Travail, on rappelle que l'INSPQ est indépendante et que le guide de la CNESST sortira en temps et lieu.

Qu'à ne cela se tienne, au Salon M Coupe Beauté, on se prépare en fonction des recommandations de l'INSPQ. Je pense qu'ils [à la CNESST] ne vont pas pouvoir faire plus, je pense qu'ils vont s'en tenir à ça, dit Michèle Carrier.

Un coup que tu as un masque, une visière, je pense qu'ils ne peuvent pas nous obliger à avoir un costume plus spécial, l'hygiène va être là.

Une citation de :Michèle Carrier, propriétaire du Salon M Coupe Beauté

Évidemment, il a fallu être créatif pour respecter la distance de deux mètres en tout temps entre les chaises, ajoute-t-elle.

Nous, avec 20 chaises de coiffure et 3 de barbier, il a fallu séparer nos horaires en deux équipes, l'une de 8 h à 14 h et l'autre de 14 h à 21 h. On va travailler plus pour beaucoup moins, mais ce sera la vie pour tout le monde, explique Mme Carrier.

Ce ne sera pas faute de clients. J'ai déjà une liste d'attente de plus de 200 noms. C'est épouvantable et je suis surprise. Mais c'est surtout les hommes qui sont au désespoir avec leurs cheveux trop longs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !