•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les musées de Winnipeg favorables à l’annonce du nouveau centre du patrimoine Métis

Un drapeau blanc avec un cercle rouge flotte au-dessus d'un bâtiment avec des colonnes.

Le drapeau de la MMF flotte au-dessus de la Banque de Montréal, à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / Jaison Empson

Des musées et d’autres établissements à vocation historique accueillent favorablement l’annonce de l’achat d’un bâtiment par la Fédération métisse du Manitoba (MMF), pour héberger l’éventuel Centre du patrimoine de la Nation Métis.

Le nouvel établissement aura la vocation de préserver et de mettre en valeur la culture du peuple métis, que ce soit avec des artéfacts, des œuvres d’art contemporaines ou encore des expositions interactives, selon la MMF.

Il sera situé dans le bâtiment historique de la Banque de Montréal à la célèbre intersection de l’avenue Portage et de la rue Main, à Winnipeg.

Pour Vania Gagnon, la directrice du Musée de Saint-Boniface, qui recèle la plus importante collection d’objets en lien avec Louis Riel au pays, ainsi qu’une riche collection d’artéfacts en lien avec le peuple métis, c’est une excellente nouvelle.

Une statue enneigée devant des colonnes.

La neige recouvre une statue plantée devant l'ancienne succursale de la Banque de Montréal.

Photo : Radio-Canada / ICI Radio-Canada/Trevor Brine

On est à un point dans notre société où il y a une grande soif dans la communauté par rapport à l’histoire de ce qu’est la province du Manitoba, fait valoir la directrice du musée, elle-même métisse.

Le Musée de Saint-Boniface à lui seul n’est pas capable d’accueillir chaque école de la province qui chercherait peut-être à faire une sortie scolaire, dit-elle, en soulignant qu’elle ne sent aucunement que ce nouveau centre du patrimoine serait une menace pour les activités du musée.

Ce sera même un atout, dit-elle, un autre endroit peut attirer des gens qui viennent peut-être seulement pour un musée de la MMF [...] nous, au Musée de Saint-Boniface, on serait peut-être aussi en mesure de ramasser ces visiteurs-là qui viennent pour une autre raison à Winnipeg.

L’histoire, le patrimoine et la culture des Métis au Manitoba, elle est complexe, elle est diversifiée, je trouve que plus on a de différentes places pour raconter cette histoire, où l’on peut partager cette culture, célébrer cet héritage, c’est une bonne chose non seulement pour les Métis du Manitoba, mais pour toute la province, affirme Mme Gagnon.

Vania Gagnon pose devant la ceinture fléchée en montre dans une vitrine du musée.

La directrice du Musée de Saint-Boniface Vania Gagnon pose devant une ceinture fléchée ayant appartenu à Louis Riel.

Photo : Radio-Canada / Lenard Monkman

Par ailleurs, elle se réjouit de voir que l’établissement sera contrôlé directement par les Métis. Il n’y a pas beaucoup d’exemples au Canada où ce sont les communautés autochtones qui ont leur propre centre de patrimoine ou bien qui gèrent leur propre musée, affirme Vania Gagnon. Pour le Manitoba, je trouve que c’est un pas dans la bonne direction.

Même son de cloche de la part du Musée canadien pour les droits de la personne. Nous applaudissons l’annonce de la création du centre du patrimoine métis et sommes heureux de soutenir sa création par tous les moyens possible, indique le président-directeur général, John Young.

Comme Mme Gagnon, M. Young croit que le Centre du patrimoine de la nation métisse sera avantageux pour les autres établissements de la Ville. Il a le potentiel d’attirer davantage de touristes, alors que Winnipeg se rapproche de son objectif de devenir un carrefour mondial pour l’éducation aux droits de la personne, dit-il.

Le Musée canadien des droits de la personne vu de l'extérieur en plan large, entouré d'espaces verts, avec des bâtiments du centre-ville de Winnipeg en arrière-plan.

Le Musée canadien des droits de la personne se situe dans le quartier historique de La Fourche.

Photo : Radio-Canada / Thomas Asselin

L’histoire des Métis est non seulement d’une grande importance historique, en particulier cette année où nous célébrons le 150e anniversaire du Manitoba, mais elle fait aussi partie intégrante du tissu moderne de cette province et de ce pays, poursuit M. Young.

Quant au Centre du patrimoine de la Société historique de Saint-Boniface, celui-ci indique qu’il a un bon partenariat et une relation positive avec la MMF. Nous voulons certainement collaborer avec eux, indique la directrice générale, Janet La France.

Le président de la MMF, David Chartrand, souligne quant à lui que l’organisme a l’intention de collaborer avec les autres institutions au Manitoba. Nous ne cherchons pas à surpasser d’autres musées, que ce soit celui du Manitoba, des droits de la personne, de Saint-Boniface, ou encore des lieux historiques.

Un homme pose devant le logo de la MMF, sur lequel figurent une tête de buffle et deux carabines.

Le président de la Fédération métisse du Manitoba, David Chartrand.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Comme musées, historiens et centres du patrimoine, nous collaborons pour raconter des histoires qui doivent être racontées, et pour trouver une façon d’encourager les Manitobains à venir apprendre davantage, affirme M. Chartrand.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Histoire