•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec devance des travaux d'infrastructures pour les aînés et les élèves

Les projets, d'une valeur de 3 milliards de dollars, comprennent notamment la rénovation de CHSLD et d'écoles.

Des enfants gardent une bonne distance entre eux avant d'entrer dans une école.

Les sommes iront notamment à la rénovation d'écoles.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Le gouvernement Legault lancera des projets de construction de maisons des aînés ainsi que de rénovation de CHSLD et d'écoles, auxquels il allouera une enveloppe totale de 3 milliards de dollars.

Il ne s'agit pas d'argent frais, mais plutôt de projets prêts à démarrer, prévus dans le Plan québécois des infrastructures 2020-2021, de 130 milliards de dollars sur 10 ans.

Cette mesure permettra d'injecter plus d'argent, plus rapidement dans des secteurs que l'on dit prioritaires de l'économie du Québec.

Christian Dubé, président du Conseil du Trésor du Québec

Des 2,9 milliards de dollars de projets devancés, quelque 700 millions iront spécifiquement au réseau de la santé et se traduiront par l'ajout de lits dans des hôpitaux, l'achat de modulaires et le démarrage accéléré de projets de maisons des aînés.

L'argent additionnel va permettre de commencer plus de maisons des aînés que [celles] prévues dans les projets initiaux pour 2022, précise le ministre.

Le ministre Christian Dubé en conférence de presse.

Le ministre responsable de l'Administration gouvernementale et président du Conseil du Trésor, Christian Dubé, explique qu'avec ce devancement, le total des investissements atteindra 13,9 milliards de dollars pour l'année en cours, plutôt que les 11 milliards initialement prévus.

Photo : Radio-Canada

À ce sujet, le président du Conseil du Trésor, Christian Dubé, a précisé que le gouvernement avait déjà réservé « une trentaine de terrains ». Il pourra donc lancer plusieurs projets de maisons des aînés, des résidences que l'on veut mieux équipées et plus modernes pour accueillir les personnes âgées.

Nos aînés méritent des installations de qualité.

Christian Dubé, président du Conseil du Trésor du Québec

Une somme de 1,1 milliard de dollars ira à la réfection et à l'agrandissement d'écoles ainsi qu'à la rénovation d'établissements d'enseignement supérieur.

75 millions de dollars seront destinés à l'ajout d'outils technologiques comme le wi-fi. Il faut accélérer notre transformation numérique et se préparer à travailler autrement, a expliqué le ministre.

Quelque 600 millions de dollars iront à des projets de transport collectif, notamment à Montréal, et 370 millions à des travaux routiers.

Enfin, 130 millions de dollars serviront à d'autres projets, dont 75 millions à des ressources informationnelles en éducation.

Retour à l'équilibre prévu d'ici trois à cinq ans

Le ministre des Finances, Eric Girard, a défendu ces investissements publics exceptionnels en infrastructure en les présentant comme un moyen de compensation nécessaire à la crise économique.

La demande publique vient remplacer la demande privée qui est affectée par les conditions économiques.

Eric Girard, ministre des Finances

Selon son analyse, un retour à l'équilibre budgétaire pourrait se faire d'ici trois à cinq ans, et ce, sans générer de hausses d'impôts. Il présentera vers le 24 juin un « énoncé complémentaire » dans lequel il fera le point sur les finances publiques.

On partait avec un surplus de 4 milliards de dollars; arrive la pandémie, avec un déficit de 12 à 15 milliards de dollars. Avec le temps, le retour de la croissance économique, avec des dépenses responsables, on va arriver dans trois, cinq ans à reprendre l'équilibre, calcule M. Girard.

Il reconnaît toutefois que la situation des secteurs touchés de façon plus durable - la culture, le commerce de détail, le tourisme et la restauration - demeure inconnue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Économie