•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un plan fédéral de 470 M$ pour venir en aide aux pêcheurs

Des casiers de crabe au quai de Sept-Îles.

Vue du quai des pêcheurs de Sept-Îles, le mois dernier.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Le premier ministre canadien Justin Trudeau a annoncé jeudi un plan d’aide de 469,4 millions de dollars pour les pêcheurs du pays, dont les activités sont fortement perturbées par l’épidémie de coronavirus.

Un programme de Prestation aux pêcheurs de 267,7 M$ viendra notamment en aide aux pêcheurs autonomes et aux pêcheurs à la part qui n'ont pas accès à l'actuel programme de subvention salariale d'urgence.

Il prévoit qu'Ottawa couvrira 75 % des pertes subies cette année, mais seulement au-delà d'une première tranche de 25 % de diminution de revenus, qui devra être assumée par les pêcheurs.

Cette aide s'effectuera jusqu'à concurrence du paiement maximal prévu par le programme de subvention salariale, soit 847 $ par semaine, pour un maximum de 12 semaines.

Non seulement les gens doivent ralentir ou même arrêter leurs activités pour protéger leurs travailleurs, mais le prix et la demande des produits de la mer ont également chuté.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Le programme de Subvention aux pêcheurs, d'une valeur de 201,8 M$, vise plutôt à offrir plus de liquidités aux pêcheurs qui ne sont pas admissibles au programme de compte d'urgence pour les PME.

Les pêcheurs autonomes qui possèdent un permis de pêche valide pourront ainsi recevoir un soutien financier non remboursable, qui sera déterminé en fonction de leurs revenus passés. Cette somme ne pourra pas dépasser 10 000 $.

M. Trudeau a aussi annoncé que son gouvernement va proposer des modifications aux règles de l’assurance emploi pour les pêcheurs autonomes et les pêcheurs à la part.

L'objectif est qu'ils puissent toucher des prestations établies en fonction des revenus qu’ils ont gagnés lors des précédentes saisons.

Un fonds pour construire de nouveaux modèles d'affaires

Le premier ministre Trudeau a aussi annoncé la création d'un nouveau Fonds pour des solutions d'affaires en agriculture et en alimentation de 100 millions de dollars destiné non seulement aux pêcheurs, mais aussi aux agriculteurs.

Il a pour but d'offrir à des entreprises la stabilité et la souplesse financières dont elles ont besoin pour reconstruire leur modèle d'affaires, précise le ministère de l'Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Administré par Financement agricole Canada (FAC) en partenariat avec la société de capital de risque Forage Capital, il s'adresse notamment à des entreprises de production primaire, de technologie agricole, de fabrication, d'emballage et de distribution.

Celles qui veulent y avoir accès devront démontrer l'impact d'une perturbation inattendue de leurs activités (perte d'un fournisseur clé, perte temporaire d'une installation, perte permanente d'employés ou de cadres essentiels, etc.).

Les demandes seront évaluées au mérite, et ceux qui en bénéficieront pourront recevoir un soutien maximal de 10 millions de dollars par l'entremise de dettes convertibles ou d'autres solutions de financement.

L'aide ne pourra pas être utilisée pour rembourser des prêts aux actionnaires ou acheter des parts de capitaux propres des actionnaires.

Le ministère canadien de l'Agriculture a profité de l'occasion pour souligner que 4800 producteurs et entreprises agroalimentaires ont eu recours aux options de report de paiement sur des prêts de FAC totalisant 4 milliards de dollars.

Des lignes de crédit de plus de 500 millions de dollars visant à atténuer les problèmes de trésorerie à court terme ont aussi été établies.

Réouverture partielle des parcs nationaux

Le gouvernement Trudeau a aussi fait savoir que certains parcs et lieux historiques nationaux pourront de nouveau accueillir des visiteurs à compter du 1er juin, mais de façon limitée.

M. Trudeau a précisé que cette opération s'effectuera en fonction de ce que les provinces feront avec leurs parcs nationaux. Autrement dit, Ottawa n'ouvrira pas ses parcs dans les provinces qui n'ont pas ouvert les leurs.

Dans les parcs qui rouvriront, des sentiers, des espaces verts et des aires de pique-nique pourront être accessibles. La navigation de plaisance sera aussi permise par endroits.

Les visiteurs doivent cependant s'attendre à des niveaux de service limités, prévient Parcs Canada. Toutes les toilettes publiques et tous les stationnements ne seront par exemple pas ouverts.

Le camping dans les parcs nationaux demeurera en outre interdit au moins jusqu'au 21 juin, date à laquelle la situation sera réévaluée. Toutes les activités d'interprétation demeurent aussi suspendues jusqu'à nouvel ordre.

Les visiteurs sont invités à consulter les sites web de Parcs Canada pour obtenir de plus de précisions.

M. Trudeau a aussi annoncé l'interdiction pour les embarcations de plaisance de circuler dans les eaux côtières de l'Arctique canadien, et dans les régions côtières du nord du Québec et du Labrador, afin de protéger les communautés qui vivent dans ces régions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !