•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réouverture d’une mine fermée à cause du coronavirus

Une mine à ciel ouvert

La mine du Lac des îles a été frappée de plein fouet par la COVID-19.

Photo : Facebook / Impala Canada

Radio-Canada

La mine Lac des îles dans le Nord-Ouest de l’Ontario compte reprendre ses activités le 26 mai. Elle avait cessé ses opérations à la suite de 25 cas confirmés de COVID-19 dont un décès.

Dans un courriel à CBC et sur sa page Facebook, Impala Canada a annoncé mercredi ses plans en vue d’une reprise graduelle des activités minières.

Les travailleurs qui étaient infectés se sont rétablis et ne sont plus en isolation, a expliqué Erin Satterhwaite, vice-présidente des affaires publiques et des communications.

La mine de palladium, de nickel et de cuivre a été désinfectée.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Retour graduel des activités minières

Mme Satterthwaite indique qu’Impala Canada a pris le temps d’étudier l’éclosion du coronavirus pendant l’arrêt des activités.

Nous croyons que la propagation du virus s’est produite par le biais d’équipes de travail immédiates et par le biais d’interactions au camp minier, dit-elle.

La compagnie a réorganisé ses protocoles pandémiques.

Depuis le 12 mai, une nouvelle équipe d’entretien est arrivée à la mine pour exécuter les travaux essentiels.

Un travailleur de dos regarde une paroi dans une galerie souterraine avec une pièce d’équipement.

Impala Canada utilisera une caméra à imagerie thermique pour la prise de température des mineurs.

Photo : CBC/Jeff Walters

Le 19 mai, la phase deux se mettra en branle, avec un changement partiel de quart de travail et des équipes souterraines, de surface et de construction qui reviendront sur le site pour les travaux préparatoires.

La dernière étape consiste en une réouverture complète le 26 mai.

Il est important de noter que chaque prochaine étape sera exécutée seulement si le tout est sécuritaire, a dit Mme Satterthwaite, conformément aux directives de la province.

Lorsque les mineurs reviendront, ils devront se soumettre à une série de tests notamment, la prise de température et la vérification des symptômes, avant d’arriver sur le site, à leur arrivée et lorsqu’ils retourneront chez eux.

Impala Canada utilisera une caméra à imagerie thermique pour la prise de température des mineurs.

Le port du masque sera obligatoire dans les zones où il ne peut y avoir de distanciation sociale.

Les aires communes et les salles de toilette seront désinfectées plus souvent.

Tous les autres protocoles implantés avant mars 2020 demeurent en place.

Trois ouvriers devant une mine à ciel ouvert

C’est sur une base volontaire que les employés pourront revenir travailler à la mine Lac des îles.

Photo : Adam Lach/Impala Canada

Retour volontaire

Impala Canada précise aussi que le retour au travail s’effectue sur une base volontaire.

Nous encourageons fortement nos travailleurs à penser d’abord à leur santé, à leur famille et à leur communauté. Les emplois sont protégés, dit la compagnie.

La mine Lac des îles est située à environ 90 kilomètres au nord-ouest de Thunder Bay.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Économie