•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fermeture des frontières en Atlantique : des réponses à vos questions

Un point de contrôle à la frontière du Nouveau-Brunswick avec le Québec.

Photo : Radio-Canada / Bernard LeBel

Rose St-Pierre

Certaines provinces du Canada atlantique indiquent, pour l’instant, une intention de garder leurs frontières fermées cet été. Les autorités ne semblent pas vouloir que les touristes amènent le virus avec eux.

À l’approche des vacances d’été et après des semaines de confinement, cela suscite une certaine confusion et entraîne plusieurs questions chez les résidents de ces provinces, ainsi que chez les habitants des provinces voisines qui ont de la famille ou des propriétés en Atlantique. On tente de répondre à quelques-unes de ces interrogations.

J'ai prévu des vacances en Atlantique cet été. Devrais-je les annuler?

Oubliez les vacances à la mer, les dégustations de homard et de crabe dans l'est du pays. Le Nouveau-Brunswick, l'Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador sont sans équivoque : on refoulera tous les voyageurs à la frontière jusqu'à nouvel ordre.

Je suis un Acadien du Nouveau-Brunswick qui vit au Québec. Pourrais-je rendre visite à ma famille si je respecte les protocoles d'isolement à mon entrée?

Blaine Higgs a confirmé mercredi qu'il est impossible pour un résident d'une autre province de visiter un proche Néo-Brunswickois, même s'il s'isole et ne quitte pas la résidence.

Cependant, la médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick peut permettre une exception pour des proches aidants, comme c'est le cas à Terre-Neuve-et-Labrador.

Un pont éclairé au coucher du soleil.

Le pont J. C. Van Horne relie les municipalités de Campbellton, au Nouveau-Brunswick, et de Pointe-à-la-Croix, au Québec.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Vais-je pouvoir profiter de mon chalet cet été?

Les propriétaires de résidences saisonnières devront faire une croix sur leur séjour. Seuls les résidents permanents peuvent entrer dans ces provinces, mais il faut respecter une quarantaine obligatoire de 14 jours.

Les résidents du Nouveau-Brunswick pourront-ils aller à l'Île-du-Prince-Édouard (et vice-versa) cet été?

Le premier ministre Blaine Higgs a évoqué la semaine dernière la possibilité d'ouvrir le pont de la Confédération pour permettre aux Insulaires et aux Néo-Brunswickois de former une bulle. Mercredi soir, il a indiqué que des discussions sont en cours entre lui et le premier ministre Dennis King. Ce scénario est toujours envisagé et pourrait être mis en place vers la fin du mois de juin ou vers le mois de juillet, mais les détails restent à être confirmés.

J'ai prévu de déménager dans une province de l'Atlantique cet été. Est-ce que ce sera possible?

Les personnes en provenance d’autres provinces qui déménagent dans l'une des provinces atlantiques sont autorisées à passer les frontières, mais elles devront d'isoler pendant 14 jours à leur arrivée.

Puis-je traverser le Nouveau-Brunswick pour me rendre en Nouvelle-Écosse?

En Nouvelle-Écosse, les contrôles à la frontière sont moins stricts, mais il faut s'auto-isoler pendant toute la période d'incubation avant de se déplacer dans la province. Ceux qui doivent passer par le Nouveau-Brunswick pour s'y rendre pourront le faire, mais sans faire d'arrêt pendant leur traversée de la province.

Le monument de Shediac qui représente un gros homard.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick interdit aux voyageurs de l'extérieur de s'arrêter s'ils doivent traverser la province pour se rendre ailleurs.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Vais-je pouvoir aller aux Îles-de-la-Madeleine en auto, à partir du Québec?

Pour ce qui est des touristes québécois qui veulent gagner les Îles-de-la-Madeleine, impossible de traverser les provinces maritimes.

Le député provincial des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, souhaite qu'un corridor sécurisé permette aux Québécois de s'y rendre en voiture. De son côté, le maire Jonathan Lapierre suggère de former une bulle entre le Nouveau-Brunswick, l'Île-du-Prince-Édouard et les Îles-de-la-Madeleine.

Une requête déjà rejetée par le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, qui rappelle que tous les voyageurs non essentiels se voient refuser leur entrée dans la province. Une quarantaine de voyageurs sont ainsi refoulés chaque jour, selon le premier ministre.

Des maisons près des eaux du golfe du Saint-Laurent.

Cap-aux-Meules, aux Îles-de-la-Madeleine.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Je suis résident du Nouveau-Brunswick. Puis-je sortir de la province temporairement?

Pour ce qui est des résidents de l'Atlantique qui voudraient se déplacer vers l'ouest, les mesures sont plus permissives.

Alors que le Québec lève progressivement ses contrôles provinciaux, selon les régions (Nouvelle fenêtre), aucun contrôle strict ni quarantaine obligatoire ne sont exigés plus à l'ouest, sauf en Colombie-Britannique et dans les territoires.

Partout, les autorités des provinces et territoires soulignent que tout voyage non essentiel est déconseillé.

Contrôle des entrées par province ou territoire

Terre-Neuve-et-Labrador : entrée interdite, à l'exception des travailleurs essentiels, des résidents à temps plein, ou d'une permission spéciale de la médecin hygiéniste en chef.

Île-du-Prince-Édouard : entrée interdite, sauf pour les travailleurs essentiels et les résidents à temps plein.

Nouvelle-Écosse : au lieu d'un contrôle strict aux points d'entrées provinciaux, de l'information est remise aux voyageurs. La quarantaine est obligatoire, sauf pour les travailleurs essentiels.

Nouveau-Brunswick : entrée interdite, à l'exception des travailleurs essentiels, des résidents à temps plein, ou d'une permission spéciale de la médecin hygiéniste en chef.

Québec : certains contrôles (Nouvelle fenêtre), selon un plan de réouverture graduelle des différentes régions.

Ontario : pas de quarantaine, pas de contrôles aux points d’entrées interprovinciaux, mais les visites sont déconseillées.

Manitoba : pas de quarantaine, pas de contrôles aux points d’entrées interprovinciaux, mais les visites sont déconseillées.

Saskatchewan : pas de quarantaine, pas de contrôles aux points d’entrées interprovinciaux, mais les visites sont déconseillées.

Alberta : pas de quarantaine, pas de contrôles aux points d’entrées interprovinciaux, mais les visites sont déconseillées.

Colombie-Britannique : pas de contrôles aux points d’entrées interprovinciaux, mais quarantaine exigée.

Yukon : entrée interdite, sauf pour les résidents, la famille immédiate des résidents, et les Autochtones ayant des droits issus des traités.

Territoires du Nord-Ouest : entrée interdite, sauf pour les résidents et les travailleurs essentiels.

Nunavut : entrée interdite, sauf pour des travailleurs essentiels. Les résidents doivent s'isoler 14 jours ailleurs, avant d'entrer sur le territoire.

C'est donc dans le nord du pays et dans l'Est que les mesures sont les plus sévères : des forteresses pour éviter de propager la pandémie dans les provinces et les territoires les moins touchés jusqu'à maintenant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Société