•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À quand la fin des problèmes pour le train léger? D'ici la fin de l'année, répond le RTG

La question était sur toutes les lèvres lors de la rencontre du conseil municipal mercredi.

Le train passe sous une structure.

La ligne 1 du train léger à Ottawa (archives).

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Alors qu'OC Transpo s'attend à ce que le Groupe de transport Rideau (GTR) ait procédé à toutes les réparations sur la ligne de la Confédération du train léger d'ici la fin de l'été, l'entreprise, elle, envisage comme échéance la fin de l'année 2020.

Rappelons que le 10 mars dernier, la Ville d'Ottawa avait adressé à GTR — qui gère le réseau du train léger — un avis de manquement, après que le train eut connu bon nombre de problèmes. Après avoir obtenu une réponse le 31 mars, la Municipalité avait redemandé des précisions.

Selon la Ville, le plan du GTR était toujours assorti d'importantes réserves sur les incidences potentielles prévues par la pandémie de COVID-19.

Mercredi, l'issue de la mise à jour d'OC Transpo sur le train léger présentée au conseil municipal, des élus ont demandé à plusieurs reprises à John Manconi, directeur général de la société de transport, s'il avait bon espoir que GTR puisse régler les dysfonctionnements du train léger et à quelle date ces réparations seraient terminées.

Ce sont des préoccupations majeures, parce que c'est ce que le public veut savoir, quand le service sera à la hauteur du projet [...] et GTR n'est pas capable de donner de date. Et, quand nous avons fait pression pour avoir une date, ils nous ont dit la fin de l'année, a répondu M. Manconi.

Ce n'est pas acceptable, nous ne pouvons pas faire attendre nos usagers jusqu'à la fin de l'année pour avoir un service fiable et constant. Donc, ils [GTR] vont tenter de nous revenir et voir s'ils pourront finir d'ici la fin du mois d'août.

John Manconi, directeur général d'OC Transpo

À l'absence d'une échéance claire s'ajoute une seconde préoccupation, selon M, Manconi : la fiabilité des véhicules. Il croit que c'est à GTR de régler ce problème avec le fabricant Alstom.

OC Transpo a fermé la ligne de la Confédération pendant une fin de semaine et pendant une autre période de cinq jours pour effectuer des travaux. D'autres fermetures auront lieu cet été.

Pour l'heure, GTR travaille sur la réparation des freins des voitures, le système de suspension caténaire, les défaillances des réchauffeurs d'aiguilles, la puissance de traction des voitures, les portes passagers, etc.

Par ailleurs, OC Transpo a besoin de mettre à disposition des usagers autant de trains et d'autobus que possible dans les mois à venir, pour que la distanciation physique de deux mètres soit respectée quand le confinement sera terminé. Pour se faire, la Ville d'Ottawa a accepté deux autres trains doubles construits par Alstom, prévus initialement pour l'étape 2 du train léger.

M. Manconi devrait présenter un plan détaillé sur la manière dont OC Transpo va mettre en place les nouvelles mesures pour limiter la propagation de la COVID-19 dans les transports en commun. Une réunion spéciale de la Commission du transport en commun aura lieu le 1er juin.

Des dizaines de personnes qui attendent près des rames.

Des usagers attendent le train léger pendant une panne de service (archives).

Photo : Jeff Leiper

Expansion des lignes Trillium et de la Confédération

OC Transpo a aussi fait part, mercredi, de l'avancement des travaux pour réaliser l'étape 2 du train léger — qui consiste à prolonger la ligne Trillium vers le sud et la ligne de la Confédération vers l'ouest et l'est.

Une carte présentant le prolongement de la ligne Trilium.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le prolongement de la ligne Trillium vers le sud.

Photo : Courtoisie : Ville d'Ottawa

Concernant la ligne Trillium, on peut déjà apercevoir les premiers piliers qui soutiendront les ponts ferroviaires situés au-dessus de la promenade de l'aéroport, de la promenade Uplands et du chemin Bowesville.

Des piliers qui formeront un point ferroviaire près de l'aéroport d'Ottawa.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'avancement des travaux pour le prolongement de la ligne Trillium, promenade de l'aéroport.

Photo : Courtoisie : Ville d'Ottawa

Pour la ligne de la Confédération, des travaux de fondations de l'échangeur du chemin de Montréal sont en cours, ainsi que sur l'autoroute 174, près du croissant Jasmine. Les travaux de construction de toutes les stations vers l'est devraient avoir commencé d'ici la fin l'année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale