•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Ontario n’est pas prêt pour la première phase de son déconfinement, dit Doug Ford

Doug Ford devant quatre drapeaux de l'Ontario.

Doug Ford a affirmé mercredi que l'Ontario n'était pas encore prêt à entamer la première phase du plan de déconfinement qui devrait permettre de relancer l'activité économique.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le premier ministre de l’Ontario a affirmé mercredi que, selon les critères suggérés par le médecin hygiéniste de la province, le Dr David Williams, la province ne peut toujours pas procéder à la relance de son économie.

Au lendemain d’un point de presse qui laissait croire à une relance prochaine de l’économie de l’Ontario, Doug Ford a affirmé que son gouvernement suivrait plutôt les directives des autorités sanitaires.

L’annonce de jeudi, selon le premier ministre, traitera plutôt des consignes que les entreprises devront respecter afin de pouvoir ouvrir leurs portes lorsque le gouvernement et les autorités sanitaires auront donné le feu vert.

Nous ne sommes pas encore rendus à la phase 1 du plan, mais nous allons demander aux gens d’être prêts pour celle-ci, a affirmé Doug Ford lors du point de presse quotidien de la province.

Il y a aussi 429 nouvelles guérisons, 1839 morts, 73 hôpitaux touchés, 256 foyers de soins de longue durée et 100 maisons de retraite touchées.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

329 nouveaux cas de COVID-19 sont confirmés en Ontario dans les chiffres du 13 mai 2020.

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

Nous avons un plan très clair pour le retour à la normale, mais tout dépend du nombre de cas, si ceux-ci sont à la baisse pendant plusieurs semaines, nous pourrons procéder, a-t-il ajouté.

Les autorités sanitaires ont fixé à 200 par jour pendant deux semaines le nombre de cas quotidiens maximums pour envisager un déconfinement. L’Ontario enregistre présentement environ 300 cas par jour depuis 5 jours.

Fin avril, l'Ontario a rendu public un plan général de déconfinement en trois étapes.

Mardi, le gouvernement Ford a choisi de prolonger l'état d'urgence sanitaire dans la province jusqu'au 2 juin.

En début de semaine, la province a autorisé l’ouverture des commerces qui peuvent faire la livraison des commandes sur le trottoir et le service au volant.

Les quincailleries, les pépinières et les centres de jardinage ont quant à eux été autorisés à ouvrir leurs portes depuis le week-end dernier.

La propagation ralentit

Lors du point de presse de Santé publique Ontario, la médecin hygiéniste adjointe, Barbara Yaffe, s’est montrée optimiste quant au ralentissement de la propagation de la maladie au cours du mois de mai.

Selon Mme Yaffe, le taux de reproduction effectif moyen du virus a été inférieur à 1 du 3 au 9 mai dans la province, ce qui signifie qu’un individu infecté transmettra en moyenne le virus à moins d’une autre personne.

Mme Yaffe a toutefois dit vouloir rester prudente dans son optimisme. Elle concède toutefois qu’il s’agit d’un signe encourageant.

Une nouvelle stratégie de dépistage de la COVID-19 est par ailleurs en préparation par les autorités sanitaires de la province.

La médecin hygiéniste adjointe affirme qu’un nouveau processus permettant de mieux savoir à quel endroit ont été infectés les Ontariens déclarés positifs sera annoncé au cours des prochains jours.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !