•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Visiter et se faire raconter le parlement canadien en réalité virtuelle

Image 3D du hall d'entrée de pierre du parlement d'Ottawa dans lequel on aperçoit des illustrations de personnages colorés.

Des animations sont ajoutées pour dynamiser la visite de l'édifice du Centre du parlement canadien en réalité virtuelle.

Photo : Avec la collaboration de la Bibliothèque du Parlement et l'Office national du film

Imaginez-vous entrer par le grand hall d’entrée du parlement et voir les lieux prendre vie au rythme d'une narration, d'animations et de musique. Voilà ce que propose Parlement : l’expérience virtuelle, conçue par l’Office national du film et la Bibliothèque du Parlement, la nouvelle façon de découvrir virtuellement les édifices au coeur de la démocratie canadienne en vidéo 360º ou en réalité virtuelle (RV).

Depuis un peu plus d’un an, l’édifice du Centre du parlement et la tour de la Paix sont fermés au public pour y mener des travaux de rénovation. Comme la cure de jouvence s'étendra sur près d’une dizaine d’années, la création d’une visite virtuelle était déjà entamée pour maintenir une forme d’accès à ces lieux publics canadiens visités chaque année par des milliers de personnes.

Le projet a été mené conjointement par le studio interactif de l’Office national du film (ONF) et la Bibliothèque du Parlement au cours des 24 derniers mois. Le dévoilement officiel, ce mercredi, de Parlement : l’expérience virtuelle tombe d'autant mieux que la pandémie actuelle lui donne une autre dimension, selon la directrice artistique du projet à l'ONF, Émilie F. Grenier.

Une image numérisée de la Chambre des communes à Ottawa est enjolivée d'illustrations de personnages colorés.

La visite en réalité virtuelle - ou la vidéo 360 degrés pour ceux qui n'ont pas de casque de RV - conjugue des images du parlement en haute définition et des illustrations artistiques.

Photo : Avec la collaboration de la Bibliothèque du Parlement et de l'Office national du film

L’équipe de création souhaitait utiliser des technologies immersives pour raconter l’histoire des lieux avec une approche originale. Elle s’est ainsi alliée à un département de recherche de l’Université Carleton, à Ottawa, qui avait déjà entrepris la numérisation en trois dimensions de l’édifice central du parlement.

C’est vraiment un photoréalisme absolu : on est partis de scans précis, explique Mme Grenier.

Les images en haute résolution ont ensuite été utilisées pour créer une reconstitution virtuelle de l’édifice du Centre de la colline du Parlement, auxquelles sont ajoutées des animations graphiques colorées qui donnent vie aux lieux.

On a choisi un angle de création inspiré du réalisme magique, donc on utilise l’illustration, la couleur, la lumière pour apporter un élément surprenant qui vient révéler des contenus, animer et supporter la narration.

Émilie F. Grenier, directrice artistique du projet Parlement : l’expérience virtuelle

Durant 15 minutes, le visiteur est guidé par une voix qui raconte l’histoire du processus démocratique canadien découpé en cinq grands chapitres. Des compositions musicales et des ambiances sonores sont ajoutées pour capter les ambiances de ces espaces-là, parce que ça participe à l'accessibilité, note la directrice artistique.

Le Sénat, la Chambre des communes, la Bibliothèque du Parlement et la tour de la Paix y sont mis en valeur, tout comme quelques oeuvres d’art qui ornent leurs murs.

Une illustration graphique du Sénat canadien.

La version « expérience en ligne » du projet propose une narration en illustrations, comme cette représentation du Sénat canadien.

Photo : Avec la collaboration de la Bibliothèque du Parlement et de l'Office national du film

Une version en 2D pour ordinateur et téléphone mobile

Parlement : l’expérience virtuelle est disponible en réalité virtuelle pour les gens qui sont équipés des casques spéciaux. Une vidéo en 360º, ce qui se rapproche le plus de l'immersion en trois dimensions, est aussi offerte pour ceux qui n’ont pas l’équipement nécessaire au visionnement en RV.

Un volet en ligne, différent de l’expérience en réalité virtuelle, a également été développé pour permettre au public de naviguer à travers les chapitres sur leur ordinateur ou leur téléphone mobile. Dans cette version complémentaire, l’illustrateur Stéphane Poirier a recréé toutes les images en deux dimensions : le parlement d'Ottawa y est représenté entièrement en illustrations pour la première fois de son histoire.

L’enveloppe totale réservée à Parlement : l’expérience virtuelle s’élève à 1,7 millions de dollars.

La réalisation du projet a mis à profit différents professionnels comme un compositeur musical, des designers graphiques, un illustrateur ainsi que des développeurs web et de réalité virtuelle.

Un « travail colossal » qui a surtout nécessité beaucoup de réflexions sur la pérennité du format présenté, fait valoir Émilie F. Grenier. Le choix de l’équipe s’est arrêté sur la réalité virtuelle pour que la présentation demeure pertinente, même dans plusieurs années.

La réalité virtuelle n’est pas accessible à grande échelle pour l’instant, mais dans les prochains 10 ans, c’est un médium qui sera appelé à changer, à se démocratiser, à être disponible de plus en plus dans les bibliothèques, les classes ou chez les gens.

Émilie F. Grenier, directrice artistique du projet Parlement : l’expérience virtuelle
Quatre bandes de couleur et une illustration de la tour de la Paix du parlement canadien.

« Parlement : l’expérience virtuelle » découpe l'histoire de la démocratie canadienne en cinq chapitres narrés, illustrés et agrémentés d'ambiance sonore.

Photo : Avec la collaboration de la Bibliothèque du Parlement et de l'Office national du film

Technologies au service de l’apprentissage

Le volet scolaire également prévu pour Parlement : l’expérience virtuelle est quant à lui mis sur la glace jusqu’à ce que la crise sanitaire actuelle se résorbe. Éventuellement, des trousses contenant des casques de RV ainsi que des activités pédagogiques complémentaires pourront être acheminées aux enseignants pour qu’ils puissent faire découvrir l’institution nationale à leurs élèves, à défaut de pouvoir les y amener.

Il y a une génération complète d’étudiants qui n’auront pas la chance de venir visiter l’édifice lors de voyages de classes, par exemple, souligne le directeur principal des programmes éducatifs destinés au public à la Bibliothèque du Parlement, Benoit Morin.

Ce dernier précise que le contenu pédagogique destiné aux écoles est adapté aux curriculums scolaires de chaque province et territoire du pays. L’équipe espère déployer ce pan de Parlement : l’expérience virtuelle l’automne prochain.

Parlement : l’expérience virtuelle est accessible en ligne sur ce site web (Nouvelle fenêtre).

Avec la collaboration de Kevin Sweet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Arts médiatiques