•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Ontario permet la prise en charge des foyers touchés par la COVID-19

La province a annoncé mercredi avoir adopté un décret d’urgence permettant de donner « un ordre de gestion obligatoire à tout foyer de soins de longue durée confronté à une éclosion de COVID-19 ».

Une employée d'une résidence de soins de longue durée pousse un patient assis sur une chaise roulante. Les deux personnes sont masquées.

Le gouvernement de l'Ontario a publié un nouveau décret d'urgence permettant la prise en charge des foyers de soins de longue durée.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

Selon le communiqué de presse du gouvernement, l’ordre de gestion obligatoire met en place un gestionnaire désigné qui prend le contrôle, notamment pour aider à gérer ses activités s'il est confronté à des difficultés comme un nombre élevé de cas parmi ses résidents ou les membres de son personnel.

La province indique aussi que certains foyers peuvent aussi avoir des difficultés au niveau du nombre de décès ou de la capacité de dépistage, de prévention et de contrôle.

Le premier ministre Ford a affirmé que cette mesure va aider la province à passer à l'action de manière immédiate si un foyer ne parvient pas à endiguer ce virus mortel.

Le gestionnaire désigné des foyers de soins à longue durée peut être une personne physique ou morale, par exemple une société ou un hôpital.

Le gouvernement indique que la décision pour prendre le contrôle d’un foyer sera prise au cas par cas.

Alors que l’Ontario se prépare à un déconfinement graduel, les foyers de soins de longue durée connaissent encore une augmentation du nombre d’éclosion au sein de leurs murs.

L’Ontario rapporte 1269 décès au sein de la population des foyers de soins de longue durée depuis le début de la pandémie.

Aucun foyer n'est visé pour le moment

La ministre de la Santé Christine Elliott a par contre affirmé que ce décret ne servira pas immédiatement à prendre en charge certains foyers de soins de longue durée.

Mme Elliott croit plutôt qu’il s’agit d’ajouter des outils dans la boîte à outils de la province qui leur permettra d’agir plus rapidement si la situation dans les foyers se dégrade.

La ministre de la Santé affirme que la collaboration des établissements de soins de longue durée a été incroyable depuis le début de la crise.

Par ailleurs, Mme Elliott dit s’attendre à ce que ce soit en grande partie les hôpitaux qui seront appelés à prendre en charge des foyers de soins de longue durée si la province en fait la demande.

Le NPD déplore une réponse tardive

La cheffe du NPD Andrea Horwath affirme que le gouvernement Ford aurait dû se donner de tels pouvoirs dès le mois de mars et que le présent décret vient beaucoup trop tard selon elle.

Elle estime qu’en prenant le contrôle des foyers de soins en difficulté plus tôt dans la pandémie, que l’Ontario aurait pu grandement influencer la propagation de la COVID-19 auprès des résidents de ceux-ci.

Selon elle, les travailleurs de la santé doivent être considérés comme des héros, elle affirme cependant que ces héros ont droit à de l’équipement de protection et à un environnement de travail sécuritaire pour eux et pour les résidents.

Si le NPD critique le gouvernement Ford d’avoir attendu avant de prendre action, Andrea Horwath souligne cependant qu’elle soutient tout de même l’adoption du décret.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !