•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Thunder Bay ferme à nouveau la porte aux poules urbaines

Poules blanches qui picorent.

Des villes ontarienne comme Fort Frances permettent aux résidents d'élever des poules dans leur cour arrière.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un vieux débat a refait surface mardi, mais s’est rapidement soldé par une fin de non-recevoir. Les poules en milieu urbain ne sont pas pour demain.

La municipalité du Nord-Ouest n’en est pas à ses premiers débats autour de l’élevage de poulets.

Une discussion similaire s’était tenue en 2016, alors que le précédent conseil municipal s’était opposé aux basses-cours de six volailles et moins.

Des poules dans une basse-cour

Les élus ont défait par un vote de 10 contre 3 la motion qui aurait permis de rouvrir le débat sur les poules urbaines.

Photo : Vicky D'Amours

Cette fois, c’est la conseillère Shelby Ch'ng, qui a proposé que les fonctionnaires examinent le type de réglementation qu’il faudrait pour permettre les poules dans la ville de Thunder Bay.

Selon elle, cela assurerait une certaine sécurité alimentaire si l’aide des gouvernements venait à manquer.

Le directeur des services municipaux Mark Smith déconseille le débat en tant de pandémie.

Il estime que ce serait difficile de tenir des consultations publiques et les fonctionnaires sont débordés en ce moment.

Des poules brunes marchent dans un poulailler

Une résolution demandant que le débat sur l’élevage de poules en milieu urbain soit repoussé en septembre a aussi été défaite.

Photo : Radio-Canada / Mireille Chayer

La conseillère Rebecca Johnson qui appuyait les poulets urbains en 2016 a changé d’idée depuis.

Tout comme son collègue Brian McKinnon, elle dit avoir lu sur le sujet et craint la prolifération de rats dans les quartiers, si l’on autorisait l’élevage de volaille en ville.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !