•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tordeuse des bourgeons de l’épinette : 16 % du territoire prévu sera finalement arrosé

Un papillon de la tordeuse des bourgeons de l'épinette sur une branche.

La SOPFIM avait au départ suspendu ses arrosages en raison de la pandémie (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Société de protection des forêts contre les insectes et maladies (SOPFIM) fait volte-face et arrosera finalement 111 500 hectares de forêt cette année pour lutter contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette.

Au début de mai, la SOPFIM avait déclaré que les pulvérisations pour les régions de la Côte-Nord, du Saguenay–Lac-Saint-Jean, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie étaient reportées à l’an prochain en raison de la pandémie de COVID-19.

La décision initiale de la SOPFIM avait fortement inquiété des entreprises du milieu forestier ainsi que des élus des régions concernées.

Avant le début de la crise, la société prévoyait pulvériser 665 000 hectares. Cette superficie sera réduite de 84 % cette année.

Hectares traités par région cette année

Côte-Nord : 12 550

Saguenay-Lac-Saint-Jean : 9790

Bas-Saint-Laurent : 53 560

Gaspésie : 35 640

La pulvérisation aérienne d’insecticide aura lieu de la fin du mois de mai au début du mois de juillet.

Hélicoptère : moins de contact et moins d’hectares

Les pulvérisations aériennes seront faites en grande partie par hélicoptère cette année, indique le directeur de la SOPFIM, Jean-Yves Arsenault.

La différence, c’est qu’avec l’hélicoptère il y a beaucoup moins de personnes affectées à la logistique, explique M. Arsenault.

En plus de permettre des opérations avec moins de contacts humains, les hélicoptères permettent d’arroser de plus petites superficies et cela fait le bonheur du Syndicat des producteurs forestiers du Bas-Saint-Laurent.

Le directeur général du syndicat, Charles Edmond Landry, pense que ses membres qui sont souvent des propriétaires de petits lots à bois sortiront gagnants de l’utilisation des hélicoptères cette année.

C'est une nouvelle qui est très très réconfortante, d’autant plus qu’on va pouvoir arroser cette année des superficies inférieures à dix hectares. Et les arrosages vont être faits avec des hélicoptères et les hélicoptères sont plus manœuvrables, soutient le directeur général du syndicat.

« C’est une excellente nouvelle, on va être en mesure de mieux préserver notre forêt privée au Bas-Saint-Laurent. »

— Une citation de  Charles Edmond Landry, directeur général, Syndicat des producteurs forestiers du Bas-Saint-Laurent
Une forêt contenant une multitude d'arbres morts.

18 000 hectares de terrains privés seront arrosés par la SOPFIM cette année (archives).

Photo : ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

On n’est pas dupes, dit le maire de Baie-Comeau

De son côté, le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, est très insatisfait de l’annonce faite par la SOPFIM. Il la juge largement insuffisante et il estime qu’elle ressemble bien plus à une stratégie de relations publiques qu’à de réelles mesures.

C’est politique! Ça donne l’impression qu’ils font des interventions, alors qu’ils vont juste mettre un petit peu d’arrosage et ça ne contrôlera pas du tout du tout l’éclosion actuelle, affirme le maire Montigny.

« C’est à mon avis de la poudre aux yeux, mais on n’est pas dupes.  »

— Une citation de  Yves Montigny, maire de Baie-Comeau

On sait très bien que si on met une cuillère à soupe de chlore dans une piscine verte, elle ne vient pas claire, elle reste verte. C'est ça qui va se passer avec nos forêts cet été, illustre le maire.

L’Alliance Forêt boréale Côte-Nord Saguenay-Lac-Saint-Jean s’est réunie mardi afin de continuer de réclamer un arrosage plus accru cette année, indique le maire Montigny.

Avec des informations de Marie Kirouac-Poirier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !