•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'école à la maison en temps de pandémie... sans Internet haute vitesse

Une fillette dessine alors que son père travaille sur l'ordinateur.

Avoir des parents et des enfants à la maison augmente l'utilisation d'Internet.

Photo : Reuters / Bernadett Szabo

Radio-Canada

Des milliers d'élèves ont fait leur rentrée scolaire lundi, tout en restant à la maison. C’est le choix d’environ la moitié des parents de la région de ne pas les renvoyer à la l’école pour la fin d’année. Un nouveau problème se pose toutefois: certaines familles n'ont pas accès à Internet haute vitesse, ce qui complique les apprentissages.

La Commission scolaire du Chemin-du-Roy est consciente de la problématique et a sondé les familles pour connaître leurs besoins technologiques. Au primaire, 600 élèves recevront du matériel informatique et des clés LTE seront prêtées à 130 élèves d'ici la semaine prochaine. La commission scolaire s'attend à recevoir le même nombre de demandes pour les élèves du secondaire.

On propose des travaux, mais c'est tout sur Internet, dénonce Jean-Michel Naud, un père de famille. C'est-à-dire qu'il y a beaucoup de professeurs qui ont demandé de regarder des vidéos. Il y a même un professeur d'art dramatique qui a demandé de faire une vidéo. Le problème c'est toujours les données.

Une situation qui continue de mettre en lumière le manque de connexions rapides en régions rurales. Dans un mémoire déposé au CRTC, la Fédération des municipalités du Québec (Nouvelle fenêtre) et Maskicom pointent du doigt le long processus d'obtention des permis et un réseau vétuste qui nécessite de nombreux travaux.

L’entreprise Maskicom y propose un plan d'urgence pour permettre une accélération des travaux.

Au niveau provincial il y a un 100 millions de dollars prochainement qui vont être annoncés dans différents endroits. On est contents de ça. On parle de plus de 400 millions investis. Le fédéral met beaucoup d'argent aussi de ce côté-là, explique Jacques Demers, président de la Fédération québécoise des municipalités, en insistant sur le fait qu’il a hâte que le tout soit réalisé.

Les nouvelles sont encourageantes pour la municipalité de Saint-Mathieu-du-Parc où plusieurs branchements ont déjà été effectués au cours des dernières semaines.

Avec les informations de Pascale Langlois.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Enseignement primaire