•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Université Laval offrira des cours majoritairement en ligne à l'automne

Bâtiments de l'université.

L'Université Laval offrira des cours 100% en ligne à l'automne.

Photo : Radio-Canada / Sebastien Vachon

Afin de respecter les mesures de distanciation physique, l'Université Laval prépare une session d'automne en ligne et à distance dans la plupart des cours.

Avec les contraintes de distanciation, notre capacité à maintenir des classes est limitée. On l’évalue entre 15 et 25 % de notre capacité habituelle, explique le vice-recteur aux études et aux affaires étudiantes de l'Université Laval, Robert Beauregard.

L'Université Laval prévoit que la présence physique en classe devra être réduite au strict minimum cet automne pour respecter les exigences de la Direction de la santé publique.

Même s'il est illusoire qu'un vaccin ou qu'un traitement contre la COVID-19 soit disponible d'ici la prochaine session universitaire, M. Beauregard garde espoir que les restrictions s'allègent afin d'offrir une présence physique en classe pour certaines formations.

La priorité sera donnée pour les cours pour lesquels les apprentissages à distance sont pratiquement impossibles, dit-il.

Le vice-recteur aux études et aux affaires étudiantes fait notamment référence aux activités de formation pratique en santé, les ateliers d’enseignement, les activités terrain et les laboratoires.

Incertitudes pour les étudiants

Cette situation plonge les étudiants dans l'incertitude, notamment pour ceux qui doivent se trouver un logement près de Québec si des cours devaient se donner en classe.

En point de presse mardi, le premier ministre François Legault a affirmé qu'il aimerait répondre aux interrogations des étudiants et des universités, mais qu'il n'y a personne encore qui est capable de répondre à cette question.

Il faut voir jusqu'à quel point on est capable de reprendre le contrôle du virus, de la propagation. Selon la situation, avec la santé publique, on va pouvoir mettre des consignes, a-t-il précisé.

Je souhaite ardemment qu'en septembre on soit capable d'avoir des cours en personne dans nos universités.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec
Une personne utilise une souris et un clavier d'ordinateur.

Manque à gagner de 100 M$

Si cette offre en ligne permettra aux étudiants d’entamer ou de poursuivre une formation universitaire en période de pandémie, l’Université Laval s’attend à une baisse de fréquentation, surtout chez les étudiants internationaux.

Avec la baisse de fréquentation qu'on peut estimer des étudiants internationaux, on évalue un manque potentiel de revenu allant jusqu'à 100 M$, déplore M. Beauregard.

Cette perte financière s’explique en grande partie par l’importante baisse de fréquentation dans les résidences étudiantes sur le campus.

Les résidences sont toujours là. On doit les entretenir. On doit les maintenir fonctionnelles, mais on a actuellement le tiers du nombre d'étudiants qui sont là normalement.

Une citation de :Robert Beauregard, vice-recteur aux études et aux affaires étudiantes de l'Université Laval

L’université dit avoir des discussions actives avec le ministère de l’Éducation afin d’atténuer les effets de ce manque à gagner.

Collation des grades en présence

Pour ce qui est des finissants, l’Université Laval s’engage à faire une consultation pour la tenue d’une collation des grades en présence, dès que les circonstances le permettront.

Une cérémonie virtuelle aura tout de même lieu à plus court terme puisqu'il est apparu important de marquer la fin de votre parcours universitaire par un rendez-vous virtuel en ces temps de pandémie et surtout, de vous faire parvenir votre diplôme par la poste.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !