•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déconfinement en Ontario : le patron de la santé publique contredit Doug Ford

Un cycliste devant des commerces dont la devanture est recouverte de planches de bois.

Des magasins barricadés le long de la rue Queen West dans le centre-ville de Toronto en raison du confinement de la COVID-19.

Photo : CBC/Craig Chivers

Radio-Canada

Le médecin hygiéniste en chef et le premier ministre de l'Ontario semblent en désaccord au sujet du déconfinement.

En début d'après-midi mardi, le premier ministre ontarien a affirmé avoir une annonce importante à faire et qu'elle était prévue pour jeudi.

Doug Ford a annoncé qu'il aura « de bonnes nouvelles » à partager avec le public jeudi. Nous rouvrirons davantage de lieux de travail à faible risque, d'entreprises saisonnières et de services essentiels.

Dimanche, nous avons enregistré le plus faible nombre de cas depuis le 31 mars. [...] Avec les progrès que nous avons réalisés, je suis convaincu que nous pouvons aller de l'avant.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Puis, environ une heure plus tard, par courriel, la porte-parole du bureau du premier ministre, Ivana Yelich, a tenu à préciser que le premier ministre annoncera jeudi quand et comment la première étape du plan sera enclenchée.

Le plan de déconfinement de la province se décline en trois étapes.

Le graphique présente les 3 étapes : Étape 1 - Ouvrir certains lieux de travail et autoriser des rassemblements limités. Étape 2 - Plus de lieux de travail et d'espaces extérieurs ouverts, et plus grands rassemblements. Étape 3 - Ouverture de tous les lieux de travail et assouplissement des restrictions des rassemblements publics. Entre chaque étape, il y a une période d'évaluation de 2 à 4 semaines.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le plan de l'Ontario se fait en trois étapes.

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

Or, les objectifs qui avaient été établis pour le début du déconfinement n'ont toujours pas été atteints.

Lors de son point de presse quotidien, le médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr David Williams, a contredit le premier ministre, affirmant même qu'il n'avait toujours pas recommandé la réouverture de la province à Doug Ford.

« Nous n'avons pas toutes les conditions réunies où nous pouvons dire que nous sommes prêts à enclencher la première étape. Je pense que nous nous rapprochons, mais si c'était déjà le cas, je l'aurais déjà recommandé [au premier ministre]. »

Le Dr David Williams a précisé que l'Ontario en était à son septième ou huitième jour consécutif d'une tendance à la baisse, mais que la courbe ne baissait pas aussi rapidement qu'il le souhaiterait.

Les objectifs de diagnostic ne sont pas atteints

La province n'a réalisé que 11 957 tests de diagnostic, soit environ la moitié de l'objectif qu'avait lui-même établi le premier ministre. Celui-ci avait déclaré qu'il désirait voir 20 000 tests quotidiens effectués avant de prendre une décision sur le déconfinement.

L'arriéré de tests en attente de traitement est de 10 811.

Interrogé sur ce retard, M. Ford a répondu : Nous sommes actuellement en tête au pays en ce qui concerne le nombre de tests par habitant... nous sommes l'un des leaders mondiaux en matière de tests, a-t-il expliqué. Il a tout de même réitéré son objectif de 20 000 tests quotidiens.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a dénoncé le manque de moyens de transport permettant d'acheminer les échantillons aux laboratoires la fin de semaine pour expliquer le déclin du nombre de tests observé tous les lundis et mardis dans la province.

Taux d'infection modéré

Selon le dernier décompte de la santé publique, l'Ontario a plus de 20 900 cas de coronavirus.

Pour une quatrième journée consécutive mardi, le nombre de nouvelles infections se maintenait dans les 300 cas.

Le nombre de décès liés à la COVID-19 se chiffre à 1798, selon les plus récentes données compilées par CBC News.

Lundi, le premier ministre Ford a admis avoir enfreint la directive provinciale sur la distanciation physique en accueillant ses filles à la maison pour un repas de la fête des Mères.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !