•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'effet bénéfique du confinement sur la crise du recyclage au Québec

Des matières recyclables

Les centres de tri reçoivent plus de matières recyclables depuis le début du confinement.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Confinés à la maison depuis plusieurs semaines, les Québécois consomment et recyclent plus de choses, mais les centres de tri réussissent, grâce à l’achat local, à mieux écouler leurs matières recyclées.

En entrevue à l’émission Tout un matin, le responsable aux affaires publiques du centre de tri Tricentris à Terrebonne, Grégory Pratte, explique que les centres reçoivent en moyenne 20 % plus de matières dans le bac de recyclage depuis le début du confinement.

Les gens se sont notamment découvert une passion pour faire du pain, mais qui dit faire du pain, dit sacs de farine, sacs de sucre, dit M. Pratte qui a aussi noté une augmentation de 50 % de la quantité de contenants consignés dans les bacs verts.

Il faut faire attention à notre consommation, estime-t-il. Mais il y a des bonnes nouvelles dans tout ça.

Car en parallèle du confinement à la maison, un mouvement visant à encourager l’achat local pour soutenir les entreprises durement touchées par le ralentissement économique produit par la crise sanitaire mène indirectement à du recyclage local.

L’une des matières les plus difficiles à écouler, par exemple c’était la fibre de papier, affirme M. Pratte.

Or, la ruée vers le papier de toilette au début de la crise a permis de donner une seconde vie à du papier recyclé.

On achète aussi en ligne, mais d’entreprises locales. Et donc avec des boîtes faites de carton recyclé localement, ajoute-t-il.

Ce qu’on appelait la crise du recyclage est en train tranquillement de se résorber, dit-il. Je ne vous dis pas que ce sera complètement réglé, mais la lumière est de plus en plus forte au bout du tunnel.

M. Pratte note toutefois que le mouvement pour l’achat local doit se maintenir dans le temps pour que ses effets sur l’industrie du recyclage perdurent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Recyclage

Économie