•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les pétrolières satisfaites de l'aide fédérale, malgré des conditions

Un chevalet de pompage près de Cremona, dans le sud de l'Alberta.

Le gouvernement fédéral a annoncé de nouvelles mesures pour aider les grandes entreprises pendant la crise de la COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Stéphanie Rousseau

L’Alberta et les grandes entreprises pétrolières sont satisfaites du programme d’aide pour les grandes entreprises annoncé lundi par Ottawa, malgré des conditions en matière de changements climatiques.

Le président de l'entreprise énergétique Cenovus, Alex Pourbaix, ne sait pas encore si son entreprise fera une demande pour accéder au financement. Malgré tout, il juge que les nouvelles mesures étaient nécessaires.

C’est une bonne nouvelle de voir que le gouvernement reconnaît que les grandes entreprises aussi ont de la difficulté, dit-il.

Ottawa a annoncé il y a quelques semaines 1,7 milliard de dollars pour nettoyer les puits orphelins. Cette fois-ci, le gouvernement fédéral permet aux grandes entreprises, dont les pétrolières, de souffler en répondant à leur appel pour de l'accès à plus de liquidités et à du crédit supplémentaire.

Selon le ministre des Finances de l'Alberta, Travis Toews, la province étudie encore ce qui a été annoncé, mais le programme semble correspondre à ce que l'Alberta réclamait pour les entreprises énergétiques et aéronautiques.

De ce que nous avons compris, le gouvernement fédéral n’a pas l’intention d’imposer de plafond au programme, mais va s’ajuster en fonction de la demande et nous trouvons cela très approprié, a indiqué le ministre Toews.

Travis Toews en train de parler.

Le ministre des Finances de l'Alberta, Travis Toews.

Photo : Radio-Canada / Juris Graney

Le président de l'Association canadienne des producteurs pétroliers, Tim McMillan, ajoute que le programme répond majoritairement à la demande de l'industrie en matière d'aide financière à court terme.

L’industrie attend toujours des détails sur la mise en œuvre du programme, mais cette aide est essentielle à l'heure actuelle pour que les principaux employeurs survivent et maintiennent la population canadienne au travail.

La semaine dernière, les chefs du Bloc québécois et du Parti vert avaient demandé au gouvernement fédéral de ne pas offrir de soutien financier au secteur énergétique, ce qui avait provoqué la colère du gouvernement de Jason Kenney.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !