•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des concerts devant un public de deux personnes pour Dear Criminals

Les trois membres du groupe, soit deux soit hommes et une femme, posent dans la pénombre.

Le groupe montréalais Dear Criminals

Photo : Fred Gervais-Dupuis

Radio-Canada

Personne ne sait quand les salles de spectacle rouvriront, mais le trio montréalais Dear Criminals est bien décidé à être le premier groupe à remonter sur scène, et ce, dès la levée du confinement à Montréal. Le groupe compte donner une série de 72 miniconcerts du 29 au 31 mai. Quelques heures après la mise en vente des billets, les concerts affichent déjà complet.

Alors que tous les arts de la scène sont sur pause depuis la mi-mars, Dear Criminals veut donner un total de 72 concerts ultra-intimes étalés sur trois jours au cabaret Lion d'or, à Montréal.

Des mesures sanitaires drastiques

Lors de cette série de concerts intitulée Lone Ride, le groupe de musique se produira devant une ou deux personnes, respect des mesures de sécurité sanitaire oblige. Ces personnes pourront demander à Dear Criminals de chanter leur chanson préférée parmi les six titres présélectionnés.

La personne sera entourée de Plexiglas et on va lui faire la chanson yeux dans les yeux, a expliqué Vincent Legault, musicien multi-instrumentiste au sein de Dear Criminals.

Entre chaque représentation, la salle sera désinfectée pour éviter la propagation du nouveau coronavirus.

Le but est que le public ne se croise pas. Ça va être [...] encore plus sécuritaire que d'aller à la pharmacie du coin. Les gens vont arriver à une heure précise. On conseille aux gens de porter un masque pour se protéger ou protéger les autres. Il n'y aura presque personne sauf les membres du band, a déclaré Sara Castonguay, gérante au Lion d'or.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article

Des concerts personnalisés

Des concerts à but caritatif

Mis en vente sur Internet lundi matin, les billets, au coût de 20 dollars, se sont rapidement envolés. Les profits seront versés la Centrale alternative, qui vient en aide aux membres de la scène musicale indépendante.

Lone Ride est notre façon d’exprimer notre solidarité envers ces acteurs essentiels du milieu culturel, a expliqué le groupe sur son site. 

Dear Criminals donnera peut-être ce type de miniconcerts ailleurs. Ça dépend si le concept se passe bien pour nous et pour les gens. On n'est pas fermés à l'idée de faire une tournée des quartiers de Montréal, a dit Frannie Holder, chanteuse et musicienne multi-instrumentiste.

Si le déconfinement de Montréal est repoussé, les représentations prévues seront automatiquement décalées à la semaine du déconfinement.

D'après les informations de Louis-Philippe Ouimet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !