•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les stationnements de parcs et de plages fermés jusqu'au 23 mai

Une foule de monde à la plage d'English Bay, à Vancouver.

Depuis le début de la pandémie, 11 079 avis ont été donnés à des personnes qui ne respectaient pas les mesures de distanciation sociale.

Photo : Radio-Canada / Anne-Julie Têtu

Dans le but d'empêcher de grands groupes de personnes de se rassembler, les stationnements de certains parcs et plages, notamment ceux de Kitsilano et d’English Bay, demeureront fermés jusqu’au 23 mai.

Nous avons observé des groupes de personnes plus importants qu’à la normale ainsi qu'une réduction notable de l'éloignement physique dans les parcs et sur les plages au cours de la fin de semaine, indique la directrice générale adjointe de la commission, Shauna Wilton, dans un communiqué.

La commission des parcs de Vancouver a émis près de 2000 avertissements pour non-respect des mesures de distanciation sociale visant à freiner la propagation de la COVID-19 au cours d’un week-end marqué par la chaleur.

Depuis le début de la pandémie, 11 079 avis ont été donnés à des personnes qui ne respectaient pas les mesures d'éloignement physique.

La plage de Kitsilano pleine de monde durant la pandémie de la COVID-19.

Les stationnements des plages de Kitsilano et d’English Bay, demeureront fermés jusqu’au 23 mai, annonce la commission dans un communiqué.

Photo : Offerte par Elvira Lount

Serrés comme des sardines : voici comment Elvira Lount décrit les baigneurs allongés sur la plage de Kitsilano samedi dernier, alors que le mercure a atteint les 26 degrés Celsius.

Ça va en empirant, déplore la femme âgée de 67 ans. C'est au point où ellen’arrive plus à y faire [son] jogging quotidien .

Les autorités devraient, selon elle, faire respecter les mesures de distanciation. La Loi sur la santé publique en vigueur, après tout, interdit les rassemblements de 50 personnes ou plus, rappelle-t-elle.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

La sensibilisation avant les contraventions

Les agents municipaux de la Colombie-Britannique n'ont pas le pouvoir de détenir ou de donner des contraventions aux personnes qui ne respectent pas les règles de distanciation sociale, contrairement à d'autres provinces, comme le Québec.

Les agents continuent d’informer et de sensibiliser la population, soutient la commission des parcs.

Des jeunes assis dans un parc le long du Sea Wall, à Vancouver.

Les autorités croient que la majorité des citoyens respectent la distanciation sociale.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

La commissaire Tricia Barker dit qu'elle est sensible à la frustration que peuvent ressentir certaines personnes, comme Mme Lount, mais les exhorte à être compréhensives.

Je pense que la plupart des gens suivent les règles et je suis en fait assez surprise de la façon dont nous avons pris l'habitude de le faire.

Tricia Barker, commissaire

Encouragés à sortir

Depuis le début de la pandémie, la médecin hygiéniste en chef, Bonnie Henry, encourage la population à aller à l’extérieur, tout en respectant les consignes de distanciation sociale. Le fait de rester isolé à l’intérieur peut mener à d’autres problèmes, notamment de santé physique et mentale, souligne-t-elle.

Mme Lount ne souhaite pas la fermeture des parcs et des plages, mais aimerait que ceux qui monopolisent les endroits publics soient plus conscients de leur geste.

Les personnes âgées et les gens qui ont une santé fragile devraient aussi avoir le droit de profiter du plein air, dit-elle.

Avec les informations de Maryse Zeidler

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Coronavirus