•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Une campagne pour dénoncer le racisme lié à la pandémie

Une affiche de campagne.

Immgration Partnership Winnipeg souhaite que des entreprises de la communauté francophone du Manitoba participent activement à la campagne de sensibilisation.

Photo : Immigration Partnership Winnipeg

Immigration Partnership Winnipeg lance une campagne contre le racisme en temps de pandémie, avec le message suivant : « Manitobain(e)s : la COVID-19 ne discrimine pas. Vous non plus! »

L'organisme, qui milite pour l'intégration des nouveaux arrivants dans la capitale manitobaine, veut ainsi dénoncer le racisme qui se manifeste à l'encontre de la communauté asiatique depuis le début de la pandémie.

Le directeur général de l'organisme, Hani Ataan Al-Ubeady, affirme que plusieurs responsables de la communauté asiatique lui ont signalé des incidents racistes.

L'une des principales préoccupations ayant émergé de la pandémie est la réaction de certaines personnes vis-à-vis de la population canadienne d'origine asiatique à Winnipeg, mais aussi à l'extérieur de Winnipeg, note-t-il.

Un homme debout avec une barbe.

Hani Ataan Al-Ubeady, directeur général d'Immigration Partnership Winnipeg.

Photo : Hani Ataan Al-Ubeady

Selon lui, la campagne de sensibilisation menée par son organisme vient répondre à un besoin communautaire et surtout montrer que le racisme n'a pas de place dans notre communauté.

La campagne veut aussi souligner le rôle clé de Manitobains issus de l'immigration qui assument des tâches essentielles dans cette pandémie.

L'idée que les immigrants sont un fardeau et ne constituent pas une force productive pour le pays est fausse, fait remarquer Hani Ataan Al-Ubeady. Il est donc important de montrer que de nombreux nouveaux arrivants sont des travailleurs essentiels qui risquent leur vie pour rendre service à la société.

Le rôle des francophones

Les affiches de la campagne sont en anglais et en français. Hani Ataan Al-Ubeady est convaincu que la communauté francophone jouera un rôle important dans cette campagne de sensibilisation.

Il espère d'ailleurs que des entrepreneurs francophones placarderont les affiches à l'entrée ou dans leurs entreprises et commerces pour faire passer le message à un large public.

Le président de l'Amicale de la francophonie multiculturelle du Manitoba, Alphonse Lawson, indique que son organisme est disposé à participer. Il estime que cette campagne vient à point nommé pour rappeler à la population du Manitoba de ne pas se laisser tenter par des sentiments racistes reliés à la pandémie.

Un homme noir en costume.

Alphonse Lawson

Photo : Radio-Canada / Gavin Boutroy

D'après lui, bien que la COVID-19 soit un problème de santé publique, il y a eu très vite des dérapages lorsque des gens ont associé la maladie à des communautés en particulier.

Quand la pandémie a commencé, c'est la communauté asiatique qui a été visée, mais au fur et à mesure que la maladie a évolué, on a vu des cas en Chine où ce sont des Africains qui ont été montrés du doigt comme étant des porteurs du coronavirus. Donc, il va falloir faire de la sensibilisation un peu partout, note-t-il.

M. Lawson ajoute que cette campagne est importante puisqu'elle met en évidence le travail de la population immigrante qui est souvent sur la ligne de front dans la lutte contre la COVID-19.

Le lancement officiel de la campagne d'Immigration Partnership Winnipeg est prévu le mardi 12 mai. Hani Ataan Al-Ubeady dit qu'elle se poursuivra pendant toute la durée de la pandémie.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !