•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : l’OMS pourrait mettre au point sa propre application de traçage

C'est une fonctionnalité qui pourrait être intégrée à l’application d'évaluation de symptômes de la COVID-19 que lancera l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en mai.

Une femme portant un masque montre un téléphone cellulaire sur lequel est affiché le logo de l'OMS.

Le traçage de contacts pourrait être intégré à l’application d'évaluation de symptômes de la COVID-19 que lancera l’OMS en mai.

Photo : iStock / AntonioGuillem

Radio-Canada

À l’heure où plusieurs pays encouragent leur population à télécharger une application qui trace les contacts des personnes contaminées par le nouveau coronavirus, l’OMS songe à mettre au point sa propre application de traçage pour les pays qui n’en ont pas. 

C’est une possibilité qu’a évoquée le dirigeant principal de l’information de l’OMS, Bernardo Mariano, en entrevue avec l’agence Reuters. Il s’agirait d’une fonctionnalité qui pourrait être intégrée à l’application d'évaluation de symptômes de la COVID-19 que lancera l’OMS en mai. Elle se servirait de la technologie Bluetooth et non des données de géolocalisation.

L’application de base, sans la fonctionnalité de traçage, risque tout de même d’être fort utile, surtout pour les pays aux prises avec des systèmes de santé fragiles, estime Bernardo Mariano. Elle permettra aux gens d’obtenir des informations fiables sur le virus SRAS-CoV-2, de vérifier leurs symptômes, de savoir s’ils devraient se faire tester et d'être dirigés vers les autorités sanitaires locales. L’application pourra être personnalisée par les gouvernements.

Ce sont des réserves en matière de conformité à la loi et de respect de la vie privée qui empêchent l’OMS de s’engager à intégrer le traçage de contacts à l'application. On veut s’assurer qu’on évite tout débordement, explique Bernardo Mariano. L’OMS a notamment discuté avec Apple et Google de la possibilité de se servir de leur système de traçage conjoint qui devrait voir le jour dans les prochaines semaines.

D’autres fonctionnalités, dont un guide pratique pour la santé mentale, pourraient aussi être ajoutées à l’application.

La situation au Canada

On ne sait toujours pas si une telle application verra le jour au Canada. Le premier ministre du pays, Justin Trudeau, a confirmé que son gouvernement jonglait avec l'idée d'avoir recours à des moyens technologiques pour tracer les cas de COVID-19, tout en affirmant que les données personnelles des gens devaient être protégées si le Canada choisissait cette voie.

L’Alberta et le Nouveau-Brunswick sont les deux seules provinces ayant confirmé qu’elles offriraient une application de traçage.

Selon les informations de La Presse, plusieurs ministères québécois ont donné le feu vert à une application de traçage qui se sert de données anonymisées de géolocalisation ainsi que de la technologie Bluetooth. Le ministère de la Santé et des Services sociaux n’aurait toutefois pas encore donné son aval à ce projet.

Avec les informations de Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !