•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les barrages routiers levés lundi en Haute-Mauricie

La Tuque

L'accès à la municipalité de La Tuque est ouvert depuis lundi matin, tel que prévu.

Photo : Radio-Canada / Michelle Raza

Radio-Canada

Le barrage routier qui bloque l'accès à la municipalité sera levé lundi, malgré l'opposition du maire de La Tuque.

S’il comprend que les gens confinés ont hâte de sortir, le maire Pierre-David Tremblay aurait quand même souhaité la prolongation du barrage de 7 à 10 jours, le temps de s’adapter à l’afflux de visiteurs appréhendé avec le déconfinement.

On aurait pu y aller avec une transition, y aller avec des assouplissements, a-t-il rappelé lundi matin en entrevue à Facteur matinal.

Il redoute l'arrivée de nombreux villégiateurs dès la fin de semaine prochaine, le long week-end des Patriotes, qui marque habituellement le début des activités récréotouristiques en forêt.

J’ai 10 000 lacs sur le territoire de La Tuque, la population pourrait doubler la fin de semaine prochaine, redoute Pierre-David Tremblay.

Homme devant de la verdure

Le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay, ne s'est pas senti écouté dans le dossier des barrages routiers.

Photo : Radio-Canada

Le maire rappelle que les sentiers et les lacs ne sont pas encore prêts à accueillir ceux qui aimeraient en profiter. Chaque année, on est pris pour aller chercher des gens en forêt parce qu’ils ne se sont pas organisés.

Il compte d’ailleurs dépêcher dès jeudi des premiers répondants aux trois points d’accès au territoire de La Tuque pour rappeler les mesures d’hygiène et les consignes de sécurité d’usage en forêt.

Jusqu'à présent, aucun cas de COVID-19 n'a été détecté en Haute-Mauricie.

L’Abitibi-Témiscamingue, le Saguenay-Lac-Saint-Jean et l'Outaouais, à l'exception de Gatineau, seront aussi déconfinés à compter de lundi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !