•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une rentrée scolaire bien différente des précédentes

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une petite fille avec un sac à dos vue de dos alors qu'elle entre dans la cafétéria d'une école.

Le reportage de Sébastien Tanguay

Photo : Getty Images / SDI Productions

Une étape cruciale du déconfinement débute ce matin. Des milliers d'élèves retournent à l’école primaire, après des semaines de congé forcé. Une nouvelle rentrée scolaire bien différente des précédentes.

Les élèves n’ont pas mis les pieds à l’école depuis le 13 mars dernier, le jour où le premier ministre François Legault a annoncé la fermeture des écoles, des cégeps et des universités.

La pause devait au départ durer deux semaines, puis elle s’est éternisée en raison de la propagation de la COVID-19. Les élèves du Québec sont d'ailleurs les seuls au pays à reprendre le chemin des classes ce matin, même si les cas de COVID-19 continuent d'augmenter chaque jour.

Je vois vraiment ça comme des retrouvailles, lance Marie-Michèle Mercier, enseignante à école Saint-Joseph, située à Lévis.

La rentrée commencera par l'apprentissage des nouvelles consignes pour éviter la propagation. Ça va vraiment être de vivre ensemble à nouveau, dans un nouveau mode. C’est nouveau pour tout le monde, on va s’ajuster, souligne Mme Mercier.

Les classes seront réduites, le désinfectant sera omniprésent et les élèves devront suivre des règles de déplacements dans les corridors. Il a fallu, en deux semaines, organiser des lieux accueillants, mais aussi sécuritaires.

Nombreux ajustements

Avant, on rentrait 72 élèves dans un autobus et maintenant on va en rentrer 12, explique la directrice générale de la Commission scolaire des Navigateurs, Esther Lemieux.

La commission scolaire attend le retour de 72 % de ses élèves. Sur tout son territoire, chaque groupe demeurera dans son local en tout temps.

L'école sera un peu différente, parce qu'ils vont rentrer dans leur local, ils vont dîner dans leur local, et après ça, ils vont faire le service de garde dans leur local, ajoute-t-elle.

Les élèves pourront sortir durant la récréation, mais la cour a été réaménagée. Notre cour a été partagée en zone, six zones, et il y aura à la fois six groupes à l'extérieur, précise la directrice de l’école Saint-Joseph, Sophie Turgeon.

Pour les écoles secondaires, les cégeps et les universités, un retour n'est pas envisagé avant la fin août.

D'après un reportage de Sébastien Tanguay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !