•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Où prendre ses vacances au Manitoba en marge de la pandémie?

Une femme sur un pont suspendu au-dessus une rivière en pleine forêt regarde vers l'horizon.

« On a quand même une belle province à explorer. Je pense qu'on est tous un petit peu en train de tourner en rond chez nous. On a la possibilité d'aller dans la nature au Manitoba, il faut la saisir », dit la blogueuse parisienne Kenza Zaoui.

Photo : Kenza Zaoui

Radio-Canada

Même si les vols sont annulés, les frontières sont fermées et les déplacements sont restreints en raison de la pandémie de COVID-19, des blogueurs et photographes de voyage au Manitoba soulignent qu’il existe énormément de bijoux à explorer en toute sécurité en s’aventurant à l’extérieur de Winnipeg et formulent quelques recommandations.

La blogueuse parisienne Kenza Zaoui, habite au Manitoba depuis 2017. Il y a vraiment de tout, je trouve [au Manitoba], dit-elle. Il y en a pour tous les goûts.

Pour ceux qui aiment s’aventurer dehors, Mme Zaoui recommande une visite au Parc provincial de la Vallée-de-la-Pembina, dans le sud-ouest de la province.

Il y a une très bonne randonnée, avec pas mal d’élévation. C’est comme monter 60 étages. Donc, le Manitoba n’est pas tout plat, contrairement à ce qu’on pourrait penser, plaisante-t-elle.

Il existe énormément de petits musées locaux dans tous les recoins de la province qui valent le détour, précise la Parisienne, dont le Musée de l’agriculture à Austin, le Musée Fort-la-Reine à Portage-la-Prairie, et le musée des fossiles Canadian Fossil Discovery Centre à Morden.

Ils racontent tous l’histoire du Manitoba, souligne la blogueuse, en ajoutant que dans le climat actuel, il serait prudent de vérifier si les musées sont ouverts ou fermés avant de s'y rendre.

On peut également prendre la voiture au sud de Winnipeg, vers Emerson, dit-elle, pour voir plein de villes fantômes, de bâtiments délabrés, complètement démolis. C’est vraiment très joli à voir - triste et joli à la fois.

Elle ajoute qu’elle a hâte, cet été, de visiter les célèbres falaises blanches et plages calcaires dépaysant de Steep Rock, une petite communauté de la municipalité rurale de Grahamdale, dans l’ouest de la province.

Les parcs provinciaux à l’honneur

Pour la photographe winnipégoise April Carandang, cette saison estivale risque de la pousser à l'extérieur de sa zone de confort, car elle a l’habitude de prendre des photos de différents festivals locaux et concerts en plein air, qui sont presque tous annulés cette année.

Malgré sa déception, Mme Carandang est impatiente de faire des excursions d’une journée à l’extérieur de Winnipeg pour aller visiter des parcs provinciaux du Manitoba. Elle prévoit visiter la Grand Beach avec ses jeunes nièces et de faire le tour du Parc provincial de Saint-Malo.

En outre, la photographe espère visiter le Parc provincial Spruce Woods, à 180 km à l’ouest de Winnipeg, qui est renommé pour ses dunes qui donnent l’impression d’avoir été téléporté en plein désert.

Imaginez-vous ça, au milieu du Manitoba! Jusqu’à récemment, j’ignorais complètement l’existence de ce parc-là, s’étonne-t-elle.

Rester prudent

Pour ceux qui voyagent à l’intérieur de la province, le médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr Brent Roussin, encourage toujours le respect des mesures de sécurité de base, c’est-à-dire la distanciation physique et une bonne hygiène des mains.

Il recommande également aux campeurs de faire le plein de leur réservoir d’essence à proximité de chez soi et d’apporter avec soi tout le nécessaire pour minimiser son contact avec autrui.

Le docteur Brent Roussin parle.

Le docteur Brent Roussin est le médecin en chef du Manitoba.

Photo : Radio-Canada / Trevor Brine

Et il ne faut certainement pas voyager si vous ne vous sentez pas en forme, précise le Dr Roussin.

Pour leur propre sécurité, les personnes âgées de plus de 65 ans ainsi que les personnes ayant un système immunitaire faible doivent toujours rester chez eux autant que possible, ajoute-t-il.

Avec des informations de Rachel Bergen et Pat Kaniuga

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !