•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saturday Night Live : une 45e saison qui se termine à la maison

L'acteur Alex Baldwin dans le rôle du président américain Donald Trump

Photo : Capture d'écran RDI

Radio-Canada

La 45e saison de Saturday Night Live (SNL) s’est terminée hier soir, dans une ambiance et un format fortement teintés par la pandémie de COVID-19 qui fait rage depuis maintenant plus de deux mois.

Le Studio 8H, où est normalement enregistrée l’émission, est demeuré complètement vide, comme c’était le cas pour les deux autres épisodes avant la finale. Celle-ci a été préenregistrée à distance, dans le cocon personnel des humoristes, des vedettes invitées et des musiciens et musiciennes, évidemment sans public. 

La plupart des segments de l’émission étaient des monologues ou des sketchs produits au moyen de l’application de visioconférence Zoom. 

Quelques moments forts

La finale de SNL s’est ouverte sur la graduation (virtuelle) des élèves de l’école secondaire St. Mary Magdalene, avec l’actrice Kate McKinnon, une habituée de l’émission, dans le rôle de la directrice. 

Comme Axl Rose, les frelons géants asiatiques et le bébé d'Elon Musk et Grimes avaient tous refusé de livrer le discours de fin d’année, c’est Donald Trump qui s’en est chargé. Encore une fois, le président américain a été interprété à merveille par Alec Baldwin.

« Mon valet a attrapé le virus, alors j’ai dû me maquiller moi-même. J’ai dû me rabattre sur un tutoriel TikTok de Liza Minnelli », raconte le faux Trump dans un segment qui, comme à l’habitude, lançait de petites pointes bien senties au vrai président.

Après avoir comparé le traitement médiatique lui étant réservé à celui subi par Abraham Lincoln (qui, petit détail, a été assassiné), Donald Trump prend une bonne gorgée d’eau de Javel, une référence aux conseils douteux – et dangereux – prodigués par le président il y a quelques semaines à peine. 

Laissez vos enfants boire

Dans un autre segment hilarant, des comédiennes et comédiens de l’équipe de SNL se sont lancés dans une chanson qui encourage les parents débordés à laisser leurs enfants boire de l’alcool, histoire de les calmer et de pouvoir souffler un peu. « Ce n’est pas comme s’ils pouvaient conduire », a lancé une des comédiennes.

De petits clins d’œil ont été faits à la fête des Mères, dans le segment mettant en vedette l’actrice Kristen Wiig et l’humoriste Tina Fey, qui avait un conseil pour la cuisine : « Si vous voulez faire des biscuits et que vous n’avez pas de farine, vous pouvez simplement vous la fermer et aller vous coucher. »

L'homme aux cheveux longs et à la moustache regarde la caméra.

Danny Trejo en août 2010, à l'occasion d'une projection du film «Machete» à Los Angeles

Photo : Getty Images / Jason Merritt

Mention spéciale également au rap de l’humoriste Pete Davidson en l'honneur de l’acteur Danny Trejo, que plusieurs ont vu à quelques reprises dans des films d’horreur ou d’action sanglante à saveur série B, comme Machete, de Robert Rodriguez et Ethan Maniquis.

Le dernier épisode de la 45e saison de cette émission culte aura été à la hauteur des attentes, sans nécessairement produire de scènes d’anthologie. Les artistes, les auteurs et autrices ainsi que l’équipe de production semblent avoir trouvé leur aise pour cette troisième édition enregistrée à distance. Ensemble, toutes ces personnes ont su trouver la façon de faire pour que chaque artiste puisse exploiter ses forces individuelles.

Avec les informations de Vulture, et Global

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !