•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

64 employés de l'usine Cargill de Chambly contaminés par la COVID-19

Gros plan sur le panneau de l’usine de transformation de viande bovine Cargill à Chambly ce matin. À l'arrière-plan, l'usine.

L’usine de transformation de viande Cargill à Chambly devra fermer ses portes pour un certain temps, ayant plusieurs cas de COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

L’usine de transformation de viande Cargill située à Chambly va fermer temporairement ses portes après que 64 employés ont contracté la COVID-19. Il s’agit de la deuxième usine de l’entreprise qui doit fermer temporairement au Canada.

L’information a été confirmée par Roxane Larouche, la porte-parole du syndicat des Travailleurs et travailleuses unies de l’alimentation et du commerce.

Aussi 171 employés ont-ils été renvoyés chez eux, soit parce qu'ils ont été déclarés positifs ou parce qu'ils avaient été en contact étroit avec une personne symptomatique. L'usine compte 500 employés en plus des cadres, d'après le syndicat.

L’usine va donc ralentir progressivement sa production jusqu’à son arrêt complet mercredi. Elle ne rouvrira ses portes que lorsqu’un nombre suffisant d’employés en bonne santé pourra se remettre au travail.

Les employés qui le souhaitent pourront également se faire tester à partir de mercredi.

« Depuis le début, l'entreprise collabore avec le syndicat. Les mesures de santé et sécurité ont été rapidement mises en place », assure Mme Larouche en évoquant des plaques de plexiglas et le port de masques ou encore de visières.

Ailleurs au pays, une autre usine Cargill a été frappée de plein fouet par l’épidémie : un abattoir de High River, en Alberta, compte près de 1000 travailleurs infectés.

Cargill est l’un des deux principaux fournisseurs de bœuf McDonald’s au Canada.

Ailleurs au Québec, l’usine d’abattage et de désossage d’Olymel, à Yamachiche a elle aussi dû fermer ses portes à la suite d’une importante éclosion. Selon la direction, 101 employés, sur les 1000 que compte le site, avaient reçu un diagnostic positif.

De l’autre côté de la frontière aussi, des abattoirs ont dû fermer leurs portes. Le 12 avril, Smithfield Foods, le plus grand transformateur de porcs du monde, a annoncé la fermeture pour une durée indéterminée de son abattoir de Sioux Falls, au Dakota du Sud, en raison de nombreux cas de COVID-19 parmi ses employés.

Ces fermetures inquiètent les producteurs de porcs qui risquent de se retrouver avec un surplus de bétail.

Avec les informations de Rémi Authier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !