•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fête des Mères : un concert virtuel pour célébrer les mamans autochtones

Une mère autochtone tient son bébé et les deux sourient.

L’événement est organisé par Manitoba music à travers son programme de développement de la musique autochtone.

Photo :  CBC / Angela Sterritt

Cinq artistes féminines qui s’identifient comme membres de Premières nations, Métis et Inuit offrent une compilation de concert à distance qui sera diffusée dimanche sur les réseaux sociaux, à l’occasion de la célébration de la fête des Mères.

L’événement est organisé par Manitoba music à travers son programme de développement de la musique autochtone.

L’initiative vise à rendre hommage aux mamans autochtones de la province et d'ailleurs au pays en ce temps de célébration qui se veut différent des autres années en raison de la COVID-19, souligne la coordonnatrice du programme, Shaneen Robinson-Desjarlais.

« Nous voulons honorer nos mamans autochtones, mais nous devons également les protéger, dit-elle. En faisant un concert virtuel, nous leur envoyons de l’amour tout en respectant la distanciation physique. »

D’après elle, de nombreuses mères sont contraintes de rester à la maison, de prendre soin de leurs enfants en plus de faire du télétravail.

« Moi je le fais, et je sais que ce n’est pas évident tous les jours, mon mari étant un travailleur essentiel, je suis à la maison avec les enfants », indique-t-elle.

Le visage d'une femme.

La coordonnatrice du programme de développement de la musique autochtone à Manitoba music, Shaneen Robinson-Desjarlais

Photo : Le Site web de la Indigenous Music

Elle explique que pour monter ce concert virtuel qui dure environ 1 h 30, les artistes ont accepté de se produire chez elles, de se filmer et d’envoyer leur vidéo au programme de développement de la musique autochtone pour le montage final.

« Ils ont été fantastiques, lance-t-elle. Nous leur avons juste donné les directives à suivre et ils ont fait le reste tout seuls. »

L’exercice était enrichissant malgré les défis, souligne l’artiste Francophone-Métis, Nadia Burnstick.

« J’ai tout enregistré dans mon salon avec mon mari […] et le principal défi était l’absence du public, raconte Mme Burnstick. On est habitué de faire des spectacles devant le public, ce qui donne une énergie. »

L’artiste reconnaît cependant que c’était agréable et moins stressant de se produire dans le confort de sa maison.

Un couple debout dans les bois, et tenant des guitares à la main.

Nadia Burnstick et son conjoint.

Photo : Le Site web de la Indigenous Music / GABRIELLE TOUCHETTE PHOTOGRAPHY

De plus, elle note que participer à cet événement lui donne le sentiment de contribuer à un effort collectif de partage d’amour.

« Les mamans font beaucoup pour nous […] et j’aimerais leur souhaiter une très belle fête des Mères », dit-elle.

Selon elle, « élever un enfant autochtone, c’est une différente responsabilité » qu'il est important de reconnaître et de célébrer.

« En tant que femme autochtone, puis maman, je suis très reconnaissante d’avoir mon petit garçon, indique-t-elle. Pour cet événement j’ai choisi des chansons qui m’ont été inspirées par la maternité. »

Le concert sera diffusé à 15 h, heure du centre, sur le compte Facebook Indigenous Music et sur le site internet. Les autres artistes qui y participent sont : Lisa Muswagon, Sochei alias Sonia Eidse, Tracy Bone et Violet Vopni du groupe The Keen & The King.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !