•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éducation : l’AEFO et le gouvernement ratifient une entente centrale

Un élève en classe

Les écoles ontariennes sont fermées au moins jusqu'au 31 mai.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement Ford et l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) ont signé l’arrêt définitif du conflit dans l’éducation, qui s’est étalé depuis l’échéance des conventions collectives fin août 2019.

L’entente centrale conclue entre les conseils scolaires, le syndicat et le ministère de l’Éducation a été ratifiée vendredi, plus d’un mois après l’entente de principe trouvée entre ces parties, apprend-on dans un communiqué du gouvernement.

Les nouvelles conventions collectives sont valables trois ans à partir du 1er septembre dernier.

Elles comprennent notamment :

  • Une augmentation salariale de 1 % par an, et une augmentation annuelle pour l'inflation au financement des avantages sociaux existants
  • Le maintien des maternelles et des jardins d’enfants à plein temps
  • La création de postes d’enseignants destinés à l'éducation de l'enfance en difficulté, la santé mentale et certains besoins d'apprentissage ainsi que les programmes STIM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques)
  • La validation de deux cours en ligne obligatoires pour les élèves de 9e année pour obtenir leur diplôme

Nous avons maintenant conclu des ententes centrales de principe avec tous les syndicats et, à ce jour, sept d'entre elles ont été ratifiées, a commenté le ministre de l’Éducation, Stephen Lecce.

Les principaux syndicats de l'éducation avaient mis en place de nombreux moyens de pression au cours des derniers mois pour protester contre les positions gouvernementales vis-à-vis des conventions collectives.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !