•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pandémie de la COVID-19 accroît le nombre de surdoses

Une seringue, des pilules et de la poudre placés aléatoirement.

Les consommateurs de drogues ont des graves problèmes de santé mentale qui ne peuvent être traités en ce moment en raison de la fermeture des centres de traitements, selon un expert.

Photo : Shutterstock / Chirachai Phitayachamrat

La pandémie de la COVID-19 joue un rôle important dans l’explosion de surdoses en Saskatchewan, selon le directeur général de l’organisme AIDS Saskatoon, Jason Mercredi. Il affirme que les lois adoptées pour freiner la progression du virus poussent certains à consommer des drogues.

Jason Mercredi affirme que ceux qui consomment des drogues ont parfois de graves problèmes de santé mentale qui ne peuvent être traités en ce moment en raison de la fermeture des centres de traitements.

Ce sera une année difficile pour le nombre de personnes victimes de surdoses en Saskatchewan et la pandémie joue un rôle important dans cette augmentation.

Jason Mercredi, directeur général d'AIDS Saskatoon

La fermeture de certaines frontières de la province fait également partie de l'explication de l'augmentation des surdoses, selon Jason Mercredi.

Selon lui, en raison des restrictions de déplacement les drogues disponibles deviennent de plus en plus contaminées, notamment avec du fentanyl.

Jason Mercredi croit que cette crise de surdoses pourrait s’atténuer grâce à des centres de consommations supervisés. Il devait ouvrir le premier centre de la province dans quelques semaines, mais il affirme que l’ouverture sera retardée de plusieurs mois en raison de la pandémie.

Cette crise des surdoses en Saskatchewan touche surtout les grands centres urbains. Depuis le 1er janvier 2020, la ville de Regina a déjà plus que doublé son total de surdoses de l’année précédente, selon les autorités policières.

À Saskatoon, l’entreprise privée Medavie Health Services West a enregistré 88 appels d’urgence liée à une surdose dans la semaine du 27 avril au 4 mai, soit un record depuis le début de l’année.

Jason Mercredi affirme que les premiers répondants, comme les pompiers et les policiers, doivent répondre à une augmentation importante des appels en lien avec une surdose.

Les salles d’urgence sont elles aussi fortement touchées puisque l’augmentation de surdoses signifie qu’il a plus de victimes qui se présentent aux urgences.

Cette situation avait déjà été soulignée par le Syndicat des infirmières de la Saskatchewan qui demandait qu'une stratégie provinciale soit en place pour que les patients aux prises avec des problèmes de dépendance ou de santé mentale se rendent là où il est possible de leur fournir de l'aide spécifique.

Un problème canadien

Le directeur général de la Coalition canadienne des politiques sur les drogues, Donald Macpherson, affirme que la COVID-19 a eu une incidence négative sur les consommateurs de drogue partout au Canada.

À l’instar de Jason Mercredi, il souligne que la chaîne d’approvisionnement de stupéfiants a été perturbée par restrictions mises en place par les provinces et les territoires ce qui a rendu les drogues disponibles plus toxiques. Les consommateurs sont ainsi plus susceptibles à une surdose.

De plus, Donald Macpherson souligne que le confinement pousse les gens à se droguer à la maison, ce qui augmente la fréquence de leur consommation et le risque de surdose sans avoir une aide à proximité.

Le stress causé par la pandémie pourrait aussi expliquer l’augmentation de l'usage de drogue et ainsi, le nombre de surdoses à travers le pays.

Selon Donald Macpherson, les personnes qui consomment des drogues quotidiennement sont très vulnérables et il est temps d’agir pour les protéger, notamment en investissant dans des centres de consommation supervisés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !