•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Bas-Saint-Laurent compte un cas de moins de COVID-19 en raison d'un faux positif

Plusieurs tubes avec des cotons-tiges à l'intérieur.

Le Bas-Saint-Laurent compte 35 cas confirmés de COVID-19.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Un cas confirmé de COVID-19 a été retiré du bilan du Bas-Saint-Laurent, ce qui porte le total de cas confirmés à 35 dans la région. Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent explique cette différence par le fait que le dernier cas dépisté était un faux positif.

La conseillère aux communications au CISSS, Ariane Doucet-Michaud, affirme que le faux positif s'explique, en partie, par le seuil de sensibilité de l'appareil de dépistage.

Comme on veut s'assurer de capter tous les cas et que, chez certaines personnes, la "quantité" de virus est plus faible, bien, on a un seuil de sensibilité plus faible pour pouvoir bien les détecter, soutient-elle.

Elle ajoute qu'il s'agit d'une situation exceptionnelle.

Selon Ariane Doucet-Michaud, l'enquête épidémiologique sur ce 36e cas dépisté n'a pas permis de déterminer la source de la contamination.

On a testé l'entourage, aussi, près de la personne. Tout le monde était négatif à la COVID. Alors, on a refait passer un deuxième test à l'usager. Et puis, il s'est avéré négatif.

Ariane Doucet-Michaud, conseillère aux communications au CISSS du Bas-Saint-Laurent

La conseillère aux communications conclut en affirmant que pour s'assurer qu'il n'y avait pas une erreur au laboratoire, ce qu'on a fait, c'est qu'on a repassé tous les échantillons depuis vendredi dans l'analyseur pour vraiment s'assurer qu'on ne se retrouvait pas devant une erreur.

Des mains gantées tenant un stylo et une tablette.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent se dit prêt à accélérer la cadence de dépistage lorsque le nombre de cas de contamination augmentera après la réouverture de la région.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Par ailleurs, Ariane Doucet-Michaud précise que le CISSS du Bas-Saint-Laurent est prêt à accélérer la cadence de dépistage.

On se prépare à augmenter les tests, surtout à plus ou moins deux semaines après le 18 mai. Dans le moment, la situation, elle est très stable. On est conscient que le virus ne circule pas à grande échelle au Bas-Saint-Laurent, mais du moment qu'on va ouvrir les régions, il va y avoir des gens des régions métropolitaines, de Québec qui vont circuler dans la région, précise-t-elle.

Environ 75 tests sont effectués chaque jour dans la région en ce moment.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Le Bas-Saint-Laurent compte toujours 32 personnes considérées comme guéries de la COVID-19.

Deux Bas-Laurentiens sont hospitalisés pour des symptômes du coronavirus. L'un d'eux se trouve aux soins intensifs dans un centre hospitalier à l'extérieur de la région.

Le Bas-Saint-Laurent recense un décès lié au virus.

Numéro de téléphone à composer si vous avez des symptômes de la COVID-19 : 1 877 644-4545

Au Québec, on compte désormais 36 150 cas de COVID-19. Il s'agit d'une augmentation de 912 cas.

La province recense 2725 décès des suites du coronavirus, soit une hausse de 94 morts.

Quelque 1827 Québécois sont hospitalisés pour des symptômes de la COVID-19. Il s'agit d'une augmentation de neuf hospitalisations.

Parmi ce nombre, 207 personnes sont aux soins intensifs, soit une diminution de 17 patients.

Rappel des symptômes de la COVID-19

Le directeur national de santé publique du Québec, le docteur Horacio Arruda, a rappelé les symptômes du coronavirus en conférence de presse vendredi.

Ces symptômes sont la toux, la fièvre, les difficultés respiratoires et la perte soudaine d'odorat.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Coronavirus