•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une saison estivale sans festival ni concert en plein air

Une foule lors d'un spectacle en plein air.

Pour les communautés de la Colombie-Britannique, un été sans concerts engendrera des pertes financières de centaines de millions de dollars.

Photo : Associated Press / Amy Harris

Radio-Canada

Une réouverture progressive de la province se fera sans grands festivals ou concerts en plein air cet été, disent les autorités de la Colombie-Britannique.

Pour les groupes musicaux comme pour les communautés qui les accueillent, il s’agit d’une perte financière importante.

À Vancouver, les spectacles de musique et les festivals génèrent près de 700 millions de dollars de revenus annuels, selon une étude menée par l’association de l’industrie de la musique de la Colombie-Britannique. Cette somme permet de soutenir près de 15 000 emplois dans la ville.

Une telle perte de revenus constitue un coup dur pour les entreprises et les municipalités, selon le consultant en événements et producteur Alex Grigg.

De plus, il craint que, même si de grands rassemblements sont finalement permis, rien ne garantit que la population se sente assez rassurée pour s'y rendre, ce qui pourrait prolonger les effets économiques.

À la recherche de solutions

L’industrie cherche donc des moyens de se réinventer.

Allons-nous être en mesure de vendre ces rendez-vous d'une manière différente? Personne ne connaît la réponse à cela, mais les gens de l'industrie sont astucieux, estime Alex Grigg.

Les groupes musicaux pourraient opter pour des spectacles intimes en demandant un prix plus élevé, croit-il.

Alors qu’il devait se préparer à une tournée, le groupe Said the Whale, par exemple, se consacre maintenant à la recherche d'autres sources de revenus.

Le groupe vancouvérois Said the Whale en concert.

Le groupe vancouvérois Said the Whale cherche des solutions pour pallier les pertes financières liées à la pandémie.

Photo : Christine McAvoy

Nous faisons beaucoup d'efforts, mais nous n'avons aucun contrôle sur ça, dit Tyler Bancroft, membre du groupe.

En attendant, le groupe trouve d’autres moyens de rejoindre ses admirateurs et de continuer à vendre des billets. Il a récemment offert un concert en diffusion en ligne.

C'était l'une des meilleures expériences que j'ai vécues en tant qu'artiste, dit Tyler Bancroft.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Pas de festivals cette année

La tenue de festivals et de grandes manifestations culturelles est conditionnelle à l'obtention d'un vaccin ou à de traitements médicaux efficaces, a affirmé le premier ministre John Horgan en présentant le plan de reprise économique mercredi.

Tant que ces choses n'arrivent pas, la Colombie-Britannique n'organisera pas de concerts ou de rassemblements, a-t-il précisé.

Les foules constituent des environnements propices à la propagation du virus, rappelle la médecin hygiéniste en chef de la province, Bonnie Henry, en donnant l'exemple d'une conférence dentaire qui a causé l'infection de plus de 80 personnes à la COVID-19.

Avec les informations de John Hernandez

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !