•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au Manitoba, les dentistes achètent en nombre des masques industriels pour se protéger

Un masque respiratoire et des lunettes de protection

ABC Fire & Safety vend habituellement 150 masques par mois, en comparaison aux 500 à 600 masques par semaine en ce moment.

Photo : Radio-Canada / Holly Caruk

Radio-Canada

Une entreprise spécialisée dans la vente de produits de sécurité et de lutte contre les incendies se retrouve inondée de demandes d’un nouveau type de clients : les dentistes.

Ces derniers ont pris contact avec l’entreprise ABC Fire & Safety, installée sur la rue Marion à Winnipeg, pour acheter des masques en grande quantité, assure Dave Jeanson, le président de l’entreprise.

Je n’ai jamais vu autant de demandes, mes salariés travaillent beaucoup pour y répondre, explique-t-il, alors que ses équipes travaillent sept jours sur sept en ce moment.

La plupart du temps, nous avons seulement des demandes du secteur industriel. Maintenant, nous avons aussi des dentistes et des docteurs.

En temps normal, l’entreprise vend 150 masques par mois, comparativement aux 500 à 600 par semaine en ce moment.

Manque d’équipements de protection individuelle et nouvelles règles

À l’origine de cette nouvelle demande se trouve un manque d’équipements de protection individuelle (EPI) et de nouvelles règles sanitaires pour exercer certains métiers.

Les dentistes, qui ont été autorisés à rouvrir, cherchent notamment un type de masque respiratoire qui est normalement utilisé par des soudeurs qui se protègent des gaz et de la fumée. Le masque MSA Advantage 200 LS a une certification P100 qui offre une meilleure protection que les masques N95 utilisé communément par les professionnels de la santé.

L'organisme de réglementation des dentistes du Manitoba recommande l'utilisation d'équipement de protection individuelle, y compris des masques, des lunettes de protection, des gants, des chaussons et des blouses; toutefois, ces équipements sont rares en ce moment.

Il y a une pénurie générale d'EPI, non seulement au Manitoba, mais dans tout le pays et pas seulement pour les dentistes, mais pour les soins de santé en général. Au début de cette crise, beaucoup de dentistes avaient fait don de leurs stocks d'EPI à leurs collègues médecins, indique Marc Mollot, président de l'Association des dentistes du Manitoba.

Maintenant que nous allons rouvrir, nous faisons face aux mêmes défis que les autres dans l’obtention d’EPI, ajoute-t-il.

Aux dentistes de choisir leurs masques

Au cours des dernières semaines, les dentistes ne pouvaient que traiter les cas urgents. À partir de cette semaine, ils peuvent reprendre les opérations un peu moins urgentes, a indiqué leur association professionnelle.

Ils ne peuvent cependant pas faire des traitements de routine, parce que de nombreuses procédures dentaires créent des risques supplémentaires en produisant des aérosols, une version vaporisée de la salive qui contient des micro-organismes qui peuvent rester dans l'air et être respirés par quiconque dans le cabinet.

C’est là que deviennent utiles les masques N95. Marc Mollot ne conseille pas aux membres de l’association professionnelle de passer aux masques P100, mais il affirme qu’il revient aux dentistes de trouver une solution de rechange.

Dans le cas où les masques N95 ne sont pas disponibles, il se peut que des dentistes utilisent leur jugement pour donner des soins avec un niveau de protection équivalent ou accru, dit-il.

Santé Canada dit que ce type particulier de masque n'est pas indiqué à des fins médicales. Par conséquent, ils ne sont pas réglementés comme dispositifs médicaux par le gouvernement et Santé Canada ne peut pas commenter leur utilisation dans un environnement dentaire.

Les masques sont fabriqués par la société américaine MSA et sont certifiés par l'Institut national de santé et de sécurité au travail (NIOSH) des États-Unis pour une utilisation industrielle.

Aux États-Unis, le Secrétariat américain aux produits alimentaires et pharmaceutiques (FDA) et les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont accordé une autorisation temporaire pour l'utilisation de masques certifiés NIOSH dans des établissements médicaux, citant les circonstances urgentes de la pandémie de COVID-19 afin de répondre aux demandes.

Avec les informations Holly Caruk

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !