•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La mère de Réal Migneault est guérie de la COVID-19

Déclarée en fin de vie imminente le 22 avril, Thérèse Marineau a non seulement trompé la mort, mais également vaincu la maladie.

Thérèse Marineau, assise dans son lit, pose en compagnie de son fils Réal Migneault, qui porte un masque et une visière.

Thérèse Marineau et son fils Réal Migneault, dans sa chambre du CHSLD Berthiaume-Du Tremblay.

Photo : Courtoisie/Réal Migneault

« Je suis assis sur un arc-en-ciel », chantait Frank Sinatra. « La vie est une merveilleuse chose, tant que je reste accroché ». Ces paroles que fredonnait Thérèse Marineau, aux côtés de son fils, couchée dans son lit de CHSLD, ont été divinatoires.

C'est incroyable. Je suis tellement content, tellement soulagé. Réal Migneault sautait sur place au moment d'apprendre la bonne nouvelle, en présence d'une équipe de Radio-Canada.

Un deuxième test a révélé que Thérèse Marineau, 82 ans, est négative à la COVID-19. Non seulement n'est elle plus diagnostiquée en fin de vie, mais elle a vaincu la terrible maladie.

Mercredi, l'homme de 53 ans a enfin été autorisé à retourner voir sa mère dans le CHSLD Berthiaume-Du Tremblay, après huit jours d'une absence douloureuse.

L'histoire de Réal Migneault, séparé de sa mère, a ému le Québec. Le 22 avril, il avait été autorisé en catastrophe à aller lui rendre visite parce qu'elle était mourante. Mais six jours plus tard, alors que sa présence avait redonné vie à la vieille dame, les visites lui ont été soudainement interdites. La résidence avait appliqué à la lettre les directives du gouvernement du Québec qui ne permettait que les visites aux mourants.

La présence de la famille dans sa vie et le contact, c'est ça qui a fait toute la différence.

Réal Migneault

Touché par cette histoire, le directeur national de santé publique du Québec Horacio Arruda avait personnellement écrit à Réal Migneault pour lui promettre qu'il allait pouvoir revoir sa mère. Mardi, Québec a annoncé un assouplissement des règles pour permettre les visites des proches aidants, même quand leur parent n'est pas en fin de vie.

Réal Migneault se demande maintenant si d'autres membres de sa famille pourront la visiter. Un certain flou demeure quant à la définition des proches aidants significatifs qui seront admis dans les résidences à partir de lundi.

La guérison de sa mère est « une bonne nouvelle pour tous les autres malades », dit Réal Migneault. 28 531 Canadiens sont déjà parvenus à guérir de la COVID.

À partir de maintenant, « j'essaie de la maintenir motivée », dit le fils. Il compte bien lui rendre visite tous les jours, accompagné d'une sélection musicale de Frank Sinatra et d'autres chanteurs qui ravivent la mémoire et le bonheur de vivre de la vieille dame.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Coronavirus