•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jusqu'à 1350 militaires au Québec d'ici la mi-mai

Ce sont ainsi 25 foyers pour aînés du Grand Montréal qui profiteront du soutien des Forces armées canadiennes.

Deux militaires discutent ensemble. Ils portent un masque.

Pour plusieurs militaires canadiens, le travail en CHSLD est une expérience nouvelle pour laquelle ils doivent être formés rapidement.

Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Le nombre d'officiers et de soldats envoyés en renfort dans les établissements pour personnes âgées continuera d'augmenter dans les prochaines semaines à la demande du gouvernement Legault.

Le fédéral a confirmé jeudi matin qu'à ce jour, 1020 militaires ont déjà été déployés pour venir en aide à 20 établissements différents, tous dans la grande région de Montréal, où la pandémie de COVID-19 fait des ravages.

Quelque 670 membres du personnel médical et du personnel de soutien apportent leur contribution à l’intérieur des établissements, alors que les 350 autres leur offrent du soutien, en leur livrant par exemple des fournitures ou en maintenant le lien avec les autorités québécoises.

Mais Ottawa ne s'arrêtera pas là : d'ici la semaine prochaine, ce seront 1350 membres des Forces armées canadiennes (FAC) qui auront été déployés pour venir en appui à 25 lieux d'hébergement pour aînés, ont annoncé en conférence de presse le ministre de la Défense, Harjit Sajjan, et le lieutenant québécois de Justin Trudeau, Pablo Rodriguez.

M. Rodriguez en conférence de presse.

Ottawa répond aux demandes de Québec au fur et à mesure qu'elles lui sont acheminées, a expliqué Pablo Rodriguez, jeudi.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Ces militaires s'ajouteront aux 200 Rangers qui ont déjà été mobilisés dans les 14 communautées inuit du Nunavik et sur la Côte-Nord au cours des dernières semaines.

Une demande formulée il y a deux semaines

À bout de ressources, le premier ministre François Legault avait réclamé le 22 avril dernier le déploiement de 1000 membres des FAC dans les milieux de vie pour aînés du Québec, en plus des 125 qui avaient déjà été envoyés.

Mais il a fallu attendre mercredi pour que le gouvernement Trudeau s'engage à fournir les 1000 militaires demandés.

Bien sûr, nous aurions tous aimé pouvoir bouger plus vite là-dessus, mais ce que je peux vous assurer, c'est que notre personnel des Forces armées canadiennes bouge aussi rapidement que possible pour fournir le soutien adéquat, s'est défendu le ministre Sajjan, jeudi.

Ce dernier s'est même dit fier de la façon dont les FAC ont répondu à la demande pour fournir des troupes n'ayant jamais travaillé dans un environnement comme celui des CHSLD. La formation requise, a-t-il précisé, dure actuellement cinq jours.

À la demande de Québec, des militaires sont actuellement en service dans les établissements suivants :

  • Centre de soins prolongés Grace Dart (Montréal);
  • CHSLD Vigi Reine‑Elizabeth (Montréal);
  • Résidence Berthiaume‑Du Tremblay (Montréal);
  • CHSLD Vigi de Mont‑Royal (Ville Mont-Royal);
  • CHSLD des Floralies‑De‑Lasalle (LaSalle);
  • Centre d’hébergement de Saint‑Laurent (Saint‑Laurent);
  • CHSLD Argyle (Saint‑Lambert);
  • CHSLD Benjamin‑Victor‑Rousselot (Montréal).
  • Manoir de Verdun (Montréal);
  • Centre d’hébergement Yvon Brunet (Montréal);
  • CHSLD Hôpital Sainte Anne (Sainte-Anne-de-Bellevue);
  • CHSLD Valéo (Saint-Lambert);
  • CHSLD Villa Val des Arbres (Laval);
  • CHSLD Auclair;
  • CHSLD de la Rive;
  • CHSLD Eloria-Lepage (Montréal);
  • Centre d’hébergement Jean-De-La-Lande (Montréal);
  • Centre d’hébergement Saint-Andrew (Montréal);
  • CHSLD Denis-Benjamin Viger (Île-Bizard);
  • Le Bellagio (Longueuil).

En Ontario, 265 militaires sont toujours déployés dans cinq établissements.

Ce déploiement des FAC dans les établissements pour aînés de l'est du Canada a été baptisé « opération Laser ». Celle-ci ne sera pas éternelle, a déjà souligné le premier ministre Trudeau, mais pour l'instant, aucune date limite n'a été fixée, a précisé le ministre Sajjan jeudi.

Ce dernier a expliqué que les troupes déployées ces jours-ci au Québec et en Ontario étaient issues tant de l'Armée canadienne que de la Marine et de l'Aviation. Les forces régulières et de réserve sont mises à profit.

Le gouvernement Trudeau a également profité de la conférence de presse de jeudi pour faire le point sur l'enquête visant à éclaircir les circonstances de l'écrasement de l'hélicoptère des FAC en mer Ionienne qui a fait six victimes la semaine dernière.

Les enregistreurs des données de vol et des conversations dans la cabine de pilotage ont été récupérés en mer et sont en cours d'analyse au Canada, mais ce travail pourrait prendre plus d'un an, a précisé M. Sajjan. Les familles des victimes seront tenues informées, tout comme le public, a promis le ministre.

Le fuselage restant demeure aussi à récupérer.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Défense nationale

Politique