•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La surveillance environnementale allégée dans les sables bitumineux

Le site du chantier d'exploitation des sables bitumineux Syncrude.

Les allègements concernent des « risques faibles », assure le régulateur albertain.

Photo : La Presse canadienne / La Presse canadienne/Jason Franson

Radio-Canada

La surveillance des oiseaux ou de la qualité l’eau est allégée temporairement pour les pétrolières qui exploitent les sables bitumineux en Alberta, afin de faciliter la protection des employés face à la pandémie de COVID-19.

Cette décision, qui porte sur une longue liste d’obligations liées à la surveillance de l’environnement, a été annoncée la semaine dernière par l’Agence albertaine de réglementation de l’énergie (AER).

Elle s’ajoute à un autre allègement mis en place par le ministre de l’Environnement de l’Alberta, Jason Nixon, qui a suspendu l’obligation de l’industrie de transmettre les rapports environnementaux.

Les grandes entreprises ne sont désormais plus tenues de tester les eaux souterraines et de surface, à moins qu’elles ne s’écoulent dans l’environnement. Elles n’ont plus non plus l’obligation de surveiller la faune et les oiseaux.

Dans un courriel, l’Agence évoque la suspension d’obligations de surveillance concernant des risques faibles .

Certains des programmes concernés devront reprendre à la fin du mois de septembre, mais une partie d’entre eux sont suspendus indéfiniment.

Profonde inquiétude

Le chef de la Première Nation Athabasca Chipewyan, Allan Adam, a fait part de sa profonde inquiétude dans un communiqué.

Il demande à l’Agence de trouver des moyens de relancer la surveillance tout en protégeant les travailleurs et l’environnement.

La surveillance et la protection de l’environnement sont des éléments essentiels des activités dans les sables bitumineux qui ne devraient jamais être considérés comme facultatifs.

Allan Adam, chef de la Première Nation Athabasca Chipewyan

Interrogé par l’opposition à l'Assemblée législative, le ministre de l’Environnement, Jason Nixon, a assuré que les obligations de surveillance étaient maintenues pour les problèmes de sécurité immédiate [et] ce qui concerne la réponse aux urgences .

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir
Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Pollution