•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aller au chalet pour le long week-end? Doug Ford dit oui et non

Doug Ford en conférence de presse.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

Le premier ministre ontarien, Doug Ford, dit aux propriétaires de chalet qu'ils peuvent s'y rendre durant le week-end de la fête de la Reine si c'est nécessaire et en s'assurant de prendre des précautions. Il demande aux autres Ontariens d'éviter carrément ces secteurs ruraux.

Le bureau du premier ministre a diffusé un communiqué à ce sujet jeudi matin à la suite d'un entretien téléphonique entre M. Ford et des maires des secteurs ruraux comme Muskoka où sont situés des chalets.

Au début de la semaine, M. Ford avait dit qu'il ne voyait pas de grand problème à ce que les citadins qui ont un chalet y passent le long week-end du 16 au 18 mai.

Il leur demande toutefois d'éviter tout rassemblement, de continuer à pratiquer la distanciation sociale et d'apporter leur propre nourriture.

Notre préférence, c'est que vous restiez à la maison, ajoute l'attachée de presse de M. Ford, Ivana Yelich.

Les élus de la région de Muskoka, par exemple, implorent depuis le début de la pandémie les résidents du Grand Toronto de rester chez eux pour éviter de propager le coronavirus dans leur région, qui a des ressources médicales limitées. C'est sans parler des épiceries qui pourraient être débordées en cas d'afflux soudain de visiteurs, notent ces municipalités.

Le premier ministre Ford dit jeudi dans son communiqué qu'il faut rester « vigilant » face à la COVID-19, en demandant aux visiteurs d'éviter ces secteurs.

Je sais que les Ontariens ont hâte de profiter des grands espaces extérieurs, mais il y aura beaucoup d'autres longs week-ends.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario (communiqué)

Présentement, nous devons concentrer toutes nos énergies à protéger la santé et la sécurité de tous les Ontariens, ajoute M. Ford dans le communiqué diffusé jeudi.

Lundi, il avait affirmé que les visiteurs étaient une source importante de revenus pour les municipalités rurales et avait dit qu'il ne pourra pas toujours empêcher les propriétaires de chalets d'y aller.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !