•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des surplus chez UNI, mais pas de ristournes pour les membres

UNI Coopération financière a tenu pour la première fois de son histoire son assemblée annuelle de manière virtuelle.

Une succursale d'UNI.

UNI Coopération financière a tenu le 5 mai 2020 son assemblée générale annuelle, mais en mode virtuel.

Photo : Radio-Canada / Guy LeBlanc

Sophie Désautels

UNI Coopération financière déclare des excédents de 21,1 millions de dollars pour l’exercice financier s’étant terminé le 31 décembre 2019.

En 2018, l’institution financière avait déclaré des excédents de 16,8 millions de dollars.

L’actif total d’UNI a atteint 4,4 milliards de dollars à la fin de 2019. C’est une augmentation de 5,2 % depuis l’année précédente.

Il n’y aura toutefois pas de ristournes pour les membres, encore une fois cette année.

L’institution financière mentionne avoir distribué plus de 2 millions de dollars dans la communauté, sous forme de dons, de commandites et de bourse d’études, au cours de l’année.

Le portefeuille de prêts, nets de provisions, a atteint 3,4 milliards en 2019. Cette augmentation de 106 millions en un an représente une croissance de 3,2 %.

Robert Moreau, chef de la direction chez UNIAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Robert Moreau, chef de la direction chez UNI

Photo : UNI Coopération financière

Grâce aux bons résultats de 2019, UNI peut faire face à l’après-COVID, mais ni UNI, ni n’importe quelle entreprise, peu importe sa taille, peut se mettre la tête dans le sable. L’économie mondiale se resserre et il faudra du temps pour reprendre la vitalité économique des dernières années. La reprise sera lente et graduelle en 2020 et 2021, a déclaré mercredi dans un communiqué le chef de la direction d’UNI Coopération financière, Robert Moreau.

C’est une assemblée générale annuelle en mode virtuel qui a eu lieu mardi. L’assemblée, qui devait se dérouler en personne, le 21 avril à Bouctouche, au Nouveau-Brunswick, a été annulée pour des raisons de santé publique à cause de la pandémie.

Augmentation des transactions virtuelles

La pandémie a précipité la manière de livrer les services. On constate une hausse importante du dépôt direct et du paiement des factures à distance. Le service de conseil virtuel, d’abord un projet pilote, a été implanté sur tout le territoire. Chez nous, 85 % de nos transactions étaient déjà digitales, donc ceci continue en accélérant, c’est le secteur en entier et le monde sera certainement différent demain qu’il était hier, lance le PDG d’UNI.

Bureau d'UNI Coopération financière à Moncton.

Le télétravail est maintenant la réalité de 80 % des employés de l’institution et de 30 % des employés des succursales.

Photo : Radio-Canada / Guy LeblancB

La pandémie a aussi changé la façon dont les particuliers effectuent leurs paiements de tous les jours.

Comme l’argent comptant n’est souvent plus accepté dans les commerces pour des raisons sanitaires, ils se trouvent forcés d'effectuer plus de transactions bancaires qu'auparavant.

Il n’est toutefois pas prévu de diminuer les frais de service des particuliers durant la pandémie, au grand dam de certains clients.

Jean-François Rioux de Campbellton fait partie de ceux qui ont eu la mauvaise surprise de devoir payer des frais de transaction supplémentaires. Il a dû payer 56 $ de frais de service parce qu’il avait dépassé le nombre de transactions que son forfait lui permettrait.

Selon Robert Moreau, les membres devraient choisir un forfait qui permet davantage de transactions.

M. Rioux a plutôt décidé d'ouvrir un compte dans une autre banque.

Pas de retour sur le vol des données

En décembre 2019, on apprenait qu’un employé avait mis la main sur des renseignements personnels du partenaire technologique Desjardins et que, par conséquent, des membres d’UNI pourraient être victimes de vol d’identité.

Ni le conseil d’administration ni le PDG n’en ont fait mention durant l’assemblée virtuelle.

Dans le rapport annuel, on peut lire qu’UNI avait déjà mis en place en novembre une protection des données personnelles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Finance et assurances