•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brian Pallister annonce la bonification d’un programme de bourses pour les étudiants

Brian Pallister parle, debout, derrière un micro et a les mains dans ses poches. On voit en arrière-plan plusieurs image du logo de la province (le mot Manitoba suivi d'une image stylisée de bison).

Le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Le gouvernement du Manitoba bonifie sa contribution au programme de bourses pour les études postsecondaires. Le premier ministre Brian Pallister a annoncé mercredi en conférence de presse que la province versera un dollar pour chaque dollar amassé par les collèges et universités.

L’ancien programme, qui datait de 2016, était moins généreux et promettait un dollar pour chaque 2 dollars amassé.

La collecte de fonds pour les bourses est toujours un défi pour les établissements postsecondaires. Vu l’état de l’économie, nous ne nous attendons pas à ce que le défi soit moindre, affirme M. Pallister.

Il croit que cette hausse de la contribution du gouvernement permettra aux programmes de bourses de remettre autant de fonds aux étudiants que lors des années précédentes.

Nous voulons être sûrs que nous prenons des mesures pour réduire le fardeau sur nos établissements postsecondaires lors de cette pandémie, ajoute-t-il.

La province versera 15 millions de dollars à l’Initiative de bourses d’études et d’entretien du Manitoba cette année, selon M. Pallister. Le budget 2020-2021 prévoyait 10 millions de dollars pour ce programme.

Un écran de fumée, selon l’opposition

Le chef du Nouveau parti démocratique Wab Kinew croit que cette annonce sert à dissimuler des compressions et des mises à pied dans le domaine de l’éducation postsecondaire.

Ce que M. Pallister a fait aujourd’hui c’est essayer presque de cacher cet enjeu, juge le chef de l’opposition.

Wab Kinew en costume assis dans un escalier.

Wab Kinew, le chef du Nouveau Parti démocratique.

Photo : Radio-Canada

Le plus grand défi vécu par les universités au Manitoba en ce moment, c’est la question de l’emploi. Il y a beaucoup d’établissements, comme l’Université de Saint-Boniface, qui sont dans une situation où ils font face à une potentielle importante perte d’emploi, indique M. Kinew.

En avril, le gouvernement progressiste-conservateur a demandé aux établissements postsecondaires du Manitoba de préparer différents scénarios selon des baisses des fonds de 10 %, de 20 % et de 30 %, en réduisant leurs effectifs ou d’autres dépenses.

Wab Kinew pense que la province devrait plutôt miser sur le rôle des universités dans l’éventuelle relance économique de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !