•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour en classe retardé pour des élèves ayant des besoins particuliers

Fournitures scolaires sur un bureau

Ce ne sont pas tous les élèves qui pourront se présenter à l'école lundi.

Photo : iStock

Des élèves ayant des besoins particuliers dans la grande région de Québec seront de retour à l’école deux jours après leurs camarades du régulier. Une préparation plus importante est nécessaire, ainsi que du matériel de protection en quantité suffisante.

Les écoles spécialisées à mandat régional et classes spécialisées dans les écoles primaires des Commissions scolaires de la Capitale, des Premières-Seigneuries et des Découvreurs seront prêtes à accueillir les jeunes le 13 mai, plutôt que le 11 mai.

Ces écoles accueillent des élèves ayant une déficience intellectuelle, des troubles de psychopathologie, des troubles du spectre de l’autisme ou encore une déficience auditive. Celles qui accueillent d’habitude des élèves de niveau secondaire pourront encore le faire.

Toutefois, cette ouverture est conditionnelle à la réception du matériel de protection pour les enseignants et intervenants de ces écoles, souligne-t-on à la Commission scolaire des Découvreurs.

On a retardé au 13 mai  pour s’assurer que le matériel est en quantité suffisante. Ce n’est pas exclu qu’on doive reporter, indique Mélanie Charest, de la Commission scolaire des Découvreurs.

On y compte deux écoles spécialisées à mandat régional, soit l’École Madeleine-Bergeron et le secteur de l’autisme de l’École Saint-Michel. Quatre autres écoles comptent des classes spécialisées.

Protocoles

Difficile de conserver la distanciation physique avec ces élèves, puisque plusieurs ont besoin d’assistance pour l’hygiène ou pour se nourrir. Des interventions physiques doivent parfois être faites auprès de ces jeunes.

À la Commission scolaire de la Capitale, les enseignants des services spécialisés auront accès à des masques de protection. Le personnel qui doit intervenir physiquement pourra porter blouse et visière, confirme la porte-parole, Véronique Gingras.

Même son de cloche du côté de la Commission scolaire Premières-Seigneuries : du matériel de protection sera disponible pour ceux qui doivent faire des interventions de proximité dans les deux écoles spécialisées, soit l’École de L’Envol et l’École Joseph-Paquin.

Accompagnement des élèves

Les enseignants de la Commission scolaire de la Capitale des quatre écoles spécialisées à mandat régional vont prendre contact en visioconférence avec chaque élève ayant des besoins particuliers et leurs parents avant le retour en classe.

Il s’agit des écoles Anne-Hébert, de l’Escabelle, de la Cité et des Quatre-Saisons.

On veut planifier les mécanismes d’accueil, rendre ça sécurisant et établir les attentes. On veut aussi présenter les nouvelles règles d’hygiène et de sécurité, précise la porte-parole de la commission scolaire, Véronique Gingras.

Des rencontres de suivi entre la commission scolaire et des partenaires du réseau de la santé auront lieu deux fois par semaine pour s’assurer que tout se déroule bien.

Rentrée progressive pour le secteur régulier

Même au régulier, ce ne sont pas tous les élèves qui seront de retour en classe lundi.

La rentrée se fera progressivement sur trois jours dans certaines écoles de la Commission scolaire de la Capitale, celle des Premières-Seigneuries et celle des Navigateurs.

Il en revient aux directions d'établissements de déterminer si un retour progressif, comme l'autorise le ministère de l'Éducation, est nécessaire. Les parents recevront dans les prochains jours les détails du retour en classe de leurs enfants.

Pour ce qui est de la Commission scolaire Beauce-Etchemin, malgré un taux de fréquentation qui atteint 72 %, tous les enfants seront accueillis en classe lundi prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !