•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un hommage masqué, mais solennel, aux militaires morts en hélicoptère

Les Forces armées canadiennes ont tenu une cérémonie pour les six militaires qui ont péri en mer Ionienne.

Des militaires arborant un masque portent le cercueil de l'enseigne de vaisseau de première classe Abbigail Cowbrough lors de la cérémonie à la mémoire des victimes de l'écrasement de l'hélicoptère CH-148 Cyclone.

La dépouille de l'enseigne de vaisseau de première classe Abbigail Cowbrough a été ramenée au pays mercredi.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada
| Mis à jour

Les Forces armées canadiennes ont rendu un dernier hommage, mercredi, aux six membres du personnel morts dans l'écrasement d'un hélicoptère au large des côtes de la Grèce, lors d'une cérémonie de rapatriement à la base de Trenton, en Ontario.

Seule la dépouille de l'enseigne de vaisseau de première classe Abbigail Cowbrough a été ramenée au pays, celles des autres victimes n'ayant toujours pas été retrouvées.

Recouvert du drapeau canadien, le cercueil de l'officière du génie des systèmes de marine au sein de la Marine royale canadienne a lentement été transporté par des collègues militaires au son des cornemuses à sa sortie de l'avion à la base de Trenton.

Les cinq autres militaires, tous présumés morts, sont l’enseigne de vaisseau de première classe Matthew Pyke, les capitaines Brenden Ian MacDonald, Kevin Hagen et Maxime Miron-Morin ainsi que le caporal-chef Matthew Cousins.

De gauche à droite : le capitaine Brenden Ian MacDonald, l'enseigne de vaisseau de 1re classe Abbigail Cowbrough, le capitaine Kevin Hagen, le capitaine Maxime Miron-Morin, l’enseigne de vaisseau de 1re classe Matthew Pyke et le caporal-chef Matthew Cousins.

De gauche à droite : le capitaine Brenden Ian MacDonald, l'enseigne de vaisseau de 1re classe Abbigail Cowbrough, le capitaine Kevin Hagen, le capitaine Maxime Miron-Morin, l’enseigne de vaisseau de 1re classe Matthew Pyke et le caporal-chef Matthew Cousins.

Photo : La Presse canadienne

Le béret de chacun d'entre eux a été posé sur un coussin et transporté hors de l'avion par des militaires canadiens.

Le premier ministre canadien, Justin Trudeau, le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, et des membres de la famille des victimes, dont des enfants, ont pris part à la cérémonie.

Les personnes présentes, qui portaient un masque, devaient maintenir une distance physique entre eux pour éviter de propager le coronavirus.

Justin Trudeau, portant un masque, devant l'appareil ayant ramené la dépouille de l'enseigne de vaisseau de première classe Abbigail Cowbrough.

C'est la première fois qu'on voyait le premier ministre Trudeau porter un masque.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Malgré les défis posés par la COVID-19 et la nécessité de pratiquer la distanciation sociale, l'escadron 8 Wing/CFB Trenton s'engage à offrir un rapatriement solennel et respectueux à nos aviateurs et marins décédés, avaient indiqué les Forces armées.

Accompagné d'un cortège, le corps d'Abbigail Cowbrough a ensuite été transporté sur l'autoroute 401, l'autoroute des héros, de Trenton à Toronto pour que le coroner procède à une autopsie. Les autorités ont toutefois demandé à la population de ne pas se rassembler le long de l'autoroute, comme de nombreuses personnes le font habituellement, en raison de la pandémie.

Deux corbillards sur le tarmac à l'arrivée d'un avion militaire.

Les six militaires canadiens ont péri pendant une mission de l'OTAN en mer Méditerranée.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Tragique accident

L'hélicoptère Cyclone CH-148 s'est écrasé en mer Ionienne pendant un exercice de l'OTAN le 29 avril. Une enquête a été ouverte pour établir la cause de l'accident.

Selon le chef d'état-major de toutes les Forces armées canadiennes, le général Jonathan Vance, le Cyclone CH-148 avait décollé du pont du NCSM Fredericton à 16 h 35, heure locale (10 h 35, HAE), pour prendre part à une séance d'entraînement de base avec des navires italien et turc du SNMG2.

Le contact avec l'équipage a été perdu à 18 h 52, alors que l'hélicoptère était sur le chemin du retour au terme de ses opérations. Des fusées éclairantes ont été repérées dans l'eau quelques minutes plus tard, ce qui a déclenché l'opération de recherche et de sauvetage.

Des restes ont été retrouvés, mais n'ont pas encore été identifiés. Les recherches se poursuivent.

Avec les informations de La Presse canadienne, et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !