•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des leaders syndicaux demandent une commission d'enquête sur le CIUSSS MCQ

Trois hommes et une femme debout lors d'un point de presse à l'extérieur.

Des représentants syndicaux demandent la tenue d'une commission d'enquête sur la gestion de la COVID-19 par le CIUSSS MCQ.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Insatisfaite du traitement réservé aux employés du réseau de la santé, mais également aux nombreux résidents des CHSLD qu’on tentait de protéger de la COVID-19, la CSN passe à l’attaque et demande une commission d’enquête indépendante sur la gestion qu’elle qualifie de chaotique du CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

Ça pourrait nous permettre de comprendre certaines décisions de la direction du CIUSSS MCQ. Le but premier, ce n’est pas de trouver un coupable, mais on veut s’assurer comme société que ce qui s’est passé ne se reproduira plus jamais, explique Pascal Bastarache, président du Syndicat pour le personnel paratechnique des services auxiliaires et de métier.

Au CHSLD Laflèche de Shawinigan, 106 résidents ont contracté la COVID-19. Il en est de même pour 82 employés.

Façade d'un CHSLD, en hiver.

Le CHSLD Laflèche de Shawinigan figure parmi les établissements québécois les plus touchés par la COVID-19.

Photo : Radio-Canada

Cette première éclosion a laissé des traces. Des membres du personnel contaminés, mais asymptomatiques, ont été rappelés au travail avant la fin de leur quarantaine.

En conférence de presse en avril, le PDG du CIUSSS MCQ, Carol Filion, n’a pas nié que certains d’entre eux ont été réaffectés au CHSLD Monseigneur Paquin de Saint-Tite, où une éclosion est ensuite survenue.

Nous avons très fréquemment interpellé la direction sur les risques liés à la mobilité du personnel. Ils ont toutefois négligé ce risque sous prétexte que le personnel porte toujours de façon adéquate les équipements de protection, explique Frédérick Beaulieu, président pour le Syndicat du personnel de bureau des techniciens et des professionnels de l’administration.

Une pétition en ligne initiée par la CSN a recueilli plus de 400 signatures en moins de 12 heures.

Ce n’est pas une demande syndicat contre patronat, c’est une demande de la société : ça nous concerne tous, a conclu Pascal Bastarache.

Paul Lavergne, président de la CSN en Mauricie est lui-même retourné sur le terrain.

On nous donne un ordre le lundi, un ordre différent le mardi et à la fin de la semaine, plus personne ne sait vraiment quelle était la consigne de départ. Il y a trop de changements. Notre réseau de la santé est rendu beaucoup trop gros : il est grand temps de l’humaniser. Le CIUSSS MCQ gère 18 000 employés. C’est trop gros, il faut reprendre le contrôle, a-t-il expliqué, suggérant la défusion.

À ce jour, 1397 personnes ont contracté la COVID-19 dans la région; 112 personnes en sont décédées. Parmi les cas d'infection, on compte près de 200 travailleurs de la santé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !