•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le débat des poules de retour à Sept-Îles

Elles sont collées.

Des poules dans un poulailler

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

Radio-Canada

Alors que la question de l’autonomie alimentaire est relancée en ce temps de pandémie, le débat des poules dans les zones urbaines de Sept-Îles refait surface.

En 2017, la Ville avait reçu une plainte contre un résident de Matamec qui possédait des poules sur son terrain. Forcée à se prononcer sur la situation, elle avait alors indiqué qu’elle n’avait pas en main les outils nécessaires pour élaborer un règlement pour encadrer la volaille domestique.

Trois ans plus tard, la situation n'a pas changé et Sept-Îles maintient le statu quo sur son règlement, qui ne permet pas l'élevage de poules en ville.

Une pétition pour le droit d’avoir des poules a été lancée par la Septilienne Nancy Bezeau en avril. À ce jour, plus de 500 personnes y ont apposé leur signature.

Nancy Bezeau souhaite démentir les préjugés qui entourent les poules. Elles ne sont pas bruyantes,et n’ont pratiquement pas d’odeur si le poulailler est bien entretenu, soutient-elle. Elle ajoute qu’avoir des poules permet de savoir d’où proviennent vraiment les œufs mangés et facilite la gestion des déchets, car les poules mangent les restes de table et les insectes.

Je vais écrire une lettre avec tous ces arguments-là [...] faire de la sensibilisation, affirme-t-elle.

Mme Bezeau entend bien continuer sérieusement ses démarches pour réclamer le droit de posséder des poules.

La Ville demeure sceptique

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier, indique avoir pris connaissance de la demande et se pencher encore une fois sur la question. L’heure est à la recherche et à la réflexion dans ce dossier, soutient-il. Refaisons un bon tour de roue pour voir ce qui se passe ailleurs, dit M. Porlier.

J’ai des échos de villes qui l’ont fait et qui mettent un gros bémol.

Une citation de :Réjean Porlier, maire de Sept-Îles
Il répond à un journaliste à l'extérieur.

Le maire de Sept-Îles, Réjean Porlier (archives)

Photo : Radio-Canada

Les questions et les enjeux qui découlent de la présence des poules à Sept-Îles sont nombreux selon le maire Porlier.

Si ça devait prendre une ampleur importante, ça va prendre des gens pour l’appliquer. Est-ce que ça pourrait aller jusqu’à l’embauche de personnel pour surveiller les poules? [...] L'intérêt est-il vraiment généralisé? Ensuite, les villes qui se sont avancées aujourd’hui, est-ce qu’elles ne regrettent pas un peu?, dit le maire.

Réjean Porlier précise que la Ville continue de se pencher sur la question, mais n'a pas précisé à quel moment elle pourrait trancher la question.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !