•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les comparutions virtuelles débutent officiellement à Québec

Plan d'ensemble. Les corridors sont déserts

Le palais de justice de Québec est particulièrement vide depuis le début de la pandémie.

Photo : Radio-Canada

La salle 2.22 du palais de justice de Québec, c'est la porte d'entrée de la justice criminelle dans la capitale. La salle des comparutions voyait défiler des centaines de personnes tous les jours. C'était avant la crise sanitaire.

Aujourd'hui, distanciation physique oblige, la salle est pratiquement vide, mais on continue d'y traiter les dossiers de prévenus qui font leur entrée dans le système judiciaire.

Pour y arriver, la Cour du Québec vient d'accentuer l'utilisation des audiences virtuelles.

C'est une façon d'offrir le service plus largement, souligne le juge coordonnateur du district qui traite quelque 15 000 dossiers annuellement.

Le juge Jean-Louis Lemay espère ainsi minimiser les conséquences de la pandémie sur le système de justice.

Il va falloir s'adapter, constate le magistrat qui veut étendre le système virtuel si l'expérience s'avère positive à la salle 2.22.

Pour l'instant, on y traite les comparutions, les enquêtes pour remise en liberté et les relevés de défaut.

Le système permet de joindre les prévenus à l'endroit où ils sont détenus, et leurs avocats peuvent se joindre à l'audience grâce à un site web sécurisé.

Les autorités de la Cour se sont assurées que ce sont des équipements qui ont été sécurisés et qu'il ne peut y avoir d'intrusion, fait savoir le juge Lemay.

Les journalistes qui couvrent la scène judiciaire ont aussi reçu le code pour pouvoir assister aux audiences, puisqu'elles sont publiques.

À compter de la semaine prochaine, une salle entièrement virtuelle sera également disponible dans un but bien précis.

Le tribunal y traitera les causes de personnes qui désirent plaider coupables et pour lesquelles les avocats se sont entendus sur la peine à imposer.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Québec

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Québec.